Après avoir observé mercredi dernier un sit-in à El-Harrach pour dénoncer leur situation socioprofessionnelle et le départ du directeur de Gest-Immo, l’antenne d’Alger de la filiale de l’AADL chargée de la gestion immobilière, les protestataires reviennent ce matin à la charge en décidant de tenir un autre rassemblement, cette fois-ci, à Aïn Naâdja devant le siège de la direction régionale de l’AADL. En sus des revendications d’ordre salarial, les employés en question réclament, en effet, le limogeage du premier responsable de l’antenne d’Alger de Gest-Immo, une filiale de l’AADL, objet d’accusations de plus en plus précises sur une gestion visiblement pas très nette, au point d’alerter le ministre de l’Habitat lui-même.
Une enquête ordonnée par ce dernier aurait d’ailleurs permis de découvrir des irrégularités dans la gestion de la filiale. Les responsables de Gest-Immo ont fini par démontrer par eux-mêmes toutes leurs limites quant à mener à bien la mission qui leur a été confiée.
Source:Liberté

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site