Une partie du programme relevant de la formule location-vente notamment celle concernant les 1.016 logements est bloqué depuis plus de trois années, à cause, notamment, du non-lancement à ce jour des travaux de VRD. Pourtant, la dernière visite du secrétaire général du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville avait donné beaucoup d’espoir aux souscripteurs qui avaient lors de la cérémonie de remise des pré-affectations reçues des garanties de la part du représentant de M. Tebboune. Le SG du ministère de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville avait, pour rappel, déclaré que les travaux de VRD, et dans un souci de rattraper le retard, allaient être confiés à quatre entreprises sans passer par la commission du ministère des Finances. Un échéancier avait même été fixé pour la réception de ces travaux, dont l’achèvement avait été annoncé avant la fin de l’année en cours. Mais finalement, selon les souscripteurs au projet des 1.016 rencontrés hier, rien de tel n’est prévu. Le dossier est toujours entre les mains de la commission des finances qui, à cause d’un vide juridique, conteste de son côté, la qualité de maître d’ouvrage délégué à Assur-Immo qui a lancé le marché des VRD.
Les souscripteurs au programme location-vente (1.016 logement CNEP-AADL) du POS 52 (Bir El Djir) de la wilaya d’Oran sont donc revenus à la case départ en constatant impuissants le blocage.
Un blocage justifié par le fait que le marché en question ait été lancé par Assur-Immo, et non pas par la CNEP, en dépit du fait que la première, qui à la faveur d’une convention la liant à la CNEP, en est le maitre d’ouvrage délégué. Une lettre adressée récemment par le ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville à l’adresse d’Assur-Immo pour demander des explications sur le problème qui bloque le projet avait suscité beaucoup d’espoirs chez les souscripteurs qui avaient cru que le blocage allait enfin être levé. Mais finalement, ni la démarche du ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville, ni les diverses réunions tenues entre le wali et le directeur d’Assur-Immo n’ont été suffisantes pour débloquer la situation.
Il est à noter que pas moins de 65.000 souscripteurs à l’échelle nationale à ce programme sont devant ce même problème. Au niveau de la wilaya, en plus du projet des 1.016 de Bir El Djir et des 733 déjà livrés, 6 projets sont en cours de réalisation sous la gestion d’Assure-Immo. Ces projets sont implantés à Hassi Mefsoukh (132 logements/174), Sidi Benyebka (228 logements), Arzew (220 logements), Gdyel (126 logements) et Misserghine (360 logements).

Source l’Echo d’Oran