Plusieurs centaines de logements, toutes formules confondues, sont en cours de réalisation à travers la wilaya de Tlemcen. Il faut cependant noter le retard pris dans le lancement des chantiers en question, pénalisant ainsi les nombreux chefs de famille qui attendent pour certains depuis plus d’une décennie l’hypothétique livraison obligeant la plupart à recourir à la location, grevant lourdement leur budget.
Pour l’opération AADL, la plus prisée des citoyens car touchant la frange à moyen revenu, les milliers de souscripteurs du programme 2013 devront encore patienter trois années supplémentaires, ce qui fera cinq années au total, pour pouvoir prétendre à recevoir les clés de leur toit.
Le chantier implanté dans la nouvelle ville d’Oujlida (2000 logements) relevant du Grand Tlemcen vient seulement d’être lancé, confié à l’entreprise turque Dek In San certifiée Iso-9001, pour les études et la réalisation.
La même entreprise, faisant partie de la short-list du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, doit aussi réaliser 600 autres logements de la même formule dans la commune de Mansourah. Le wali qui a visité plusieurs autres chantiers de type locatif dans les daïras de Tlemcen, Remchi, Chetouane et Mansourah a insisté auprès des promoteurs et des responsables en charge du secteur de l’habitat pour accélérer la cadence des travaux afin de combler le retard et livrer les cités et les équipements d’accompagnement dans les meilleurs délais.



Commentaires