Le projet des 100 + 50 Logements promotionnels aidés (LPA) lancé à la Sablière, à l’est de Boumerdès, bat tous les records en termes de retard dans la réalisation. Une centaine de souscripteurs affirment avoir versé la première tranche du prix du logement (700 000 DA) en juin 2014.

Néanmoins, le taux d’avancement du chantier ne dépasse pas les 8%, disent-ils. «Le promoteur est défaillant. Il n’a pas de matériel et travaille un ou trois jours par mois. On a protesté auprès de la wilaya à maintes reprises pour exiger le redémarrage du chantier. On est allés même au ministère, en vain», s’indignent certains d’eux. Selon les plaignants, le projet a été retiré au promoteur (Eurl Aglogreg) en avril 2017, mais ce dernier a obtenu gain de cause auprès de la justice.

Contacté, le gérant de Aglogreg incombe les raisons du blocage du chantier à l’administration. «L’ancien wali m’a retiré le projet le 29 octobre 2017 avant de le donner le même jour à deux autres entreprises, alors que j’ai réalisé plus de 20% du programme des 100 logements.

Est-ce normal ? A ce jour, je n’ai pas encore obtenu le permis de construire car les services des Domaines ne m’ont pas encore délivré l’acte de propriété du terrain», dénonce-t-il, accusant «la direction du logement d’avoir tout fait pour me saboter et me retirer le projet».

«C’est elle qui me bloque. J’ai déposé plainte contre un chef de service, car c’est lui qui manipule les souscripteurs. Aussi, si la direction des Domaines ne me délivre pas l’acte de propriété du terrain dans les jours à venir, je vais recourir à la justice», a-t-il ajouté. A noter enfin que 1880 LPA, affectés pour la wilaya en 2012, sont à la traîne.

Source: el watan