Hier, une partie des souscripteurs AADL 1 et 2 de Skikda se sont rassemblés devant le siège de la wilaya pour dénoncer, une fois encore, les retards qui ne cessent de miner, depuis plusieurs années déjà, la livraison des programmes de logements implantés à Bouzaâroura, entre les communes de Skikda et de Filfila.

Les souscripteurs ont, par ailleurs, renouvelé leurs critiques au sujet des lenteurs relevées dans le traitement du dossier de constitution de leur association.

Des représentants ont par la suite été reçus au niveau du cabinet du wali. Selon l’un des membres présents, il leur a été fait part de la constitution d’une commission pluridisciplinaire qui aura à «suivre sérieusement les chantiers de Bouzaâroura», selon ses dires.

Il donnera par la suite d’autres détails y afférents, en expliquant que «ladite commission, initiée par le wali, se compose de deux représentants des souscripteurs des programmes AADL 1 et 2, des responsables de l’AADL, des P/APC de Skikda et de Filfila, des directeurs de l’exécutif en charge des secteurs, plus ou moins concernés par les travaux de l’alimentation en énergie électrique, en AEP et ceux de l’assainissement. Cette commission aura à mener des visites régulières sur les chantiers pour constater de plus près l’avancement des travaux et proposer des solutions à d’éventuels problèmes».

Evoquant le sujet de l’agrément de l’association des souscripteurs, il dira: «On nous a affirmé que ce sujet sera solutionné dans moins de 15 jours.»

Source: EL Watan 20 AOÛT 2018



Commentaires