Ouverte depuis jeudi seulement, la souscription à distance des membres de la communauté algérienne établie à l’étranger pour la formule Logement promotionnel public (LPP) connaît apparemment un grand succès, si l’on se fie aux chiffres révélés, hier, par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

«On a enregistré quelque 6.000 souscripteurs en l’espace de trois jours, ce qui dénote de l’engouement de nos émigrés à cette formule», a-t-il confié en marge de la cérémonie de la remise des clés à près de 2.686 bénéficiaires au programme de logements locationvente de 2001 et 2002, sise au site de la ville nouvelle de Sidi Abdellah (Alger). M. Abdelwahid Temmar a assuré qu’un premier quota de 2.000 unités est déjà garanti pour la communauté algérienne résidant à l’étranger, soit le reliquat du programme réalisé pour les nationaux, qui n’a pas trouvé preneur, et précisé que le reste du programme sera arrêté à l’issue de la clôture de l’opération de cette souscription à distance. «Nous ne pouvons pas construire des logements sans savoir le nombre exact de demandeurs. Nous allons donc recenser les demandes et sur la base de ces chiffres nous procédons au lancement des programmes et également au choix des sites», a-t-il expliqué en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, ainsi que du wali d’Alger et du directeur général de la sûreté nationale. Le ministre de l’Habitat a indiqué, par ailleurs, que les services du ministère des Affaires étrangères seront chargés de situer géographiquement les demandes des Algériens vivant à l’étranger même s’il reconnait que déjà, trois pôles essentiels se dégagent et connus pour abriter un grand nombre de nos émigrés. Il s’agit, a-t-il poursuivi, du continent européen, plus particulièrement la France, l’Amérique du Nord, notamment le Canada ainsi que les pays du Golfe. Interrogé sur l’impossibilité d’accéder en Algérie, au site Internet de l’Entreprise nationale de promotion immobilière pour s’inscrire à la formule LPP, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a souligné que cette mesure a été prise pour permettre facilement l’accès à ce portail électronique à partir des pays étrangers, afin que celui-ci ne soit pas saturé. «Je crois que nous avons bien fait, car sachez que nous avons compté 200.000 tentatives d’accès au site en Algérie», a-t-il noté. Dans ce contexte, il faut relever que le secteur fait face à un fait inédit,  puisque pas moins de 25 hackers ont tenté à partir du Canada, de pirater le site web de l’ENPI dans lequel, les souscripteurs trouveront tous les mécanismes et procédures à suivre pour s’inscrire à la formule LPP.

Un quota de 3.000 unités  prévu à Sidi Abdellah

Pour revenir à la distribution des logements AADL au profit des souscripteurs aux programmes de 2001 et 2002, M. Temmar a annoncé qu’un autre quota de 3.000 unités, toujours à Sidi Abdellah, sera bientôt distribué. «Les travaux sont achevés, il ne reste désormais que ceux de viabilisation, d’aménagement et autres raccordements aux différents réseaux de l’AEP et l’assainissent», a-t-il rassuré, affirmant que tous les équipements et les infrastructures devant accompagner ces habitations seront disponibles, notamment les établissements scolaires qui seront réceptionnés, selon lui, avec la rentrée scolaire de 2018-2019.
Par ailleurs, en ce qui concerne les commodités dont ont besoin les bénéficiaires des logements AADL, notons l’inauguration, hier, à Sidi Abdellah, d’une sûreté urbaine de la police qui devra assurer, selon le DGSN, le général-major Hamel, la couverture sécuritaire de la ville nouvelle.
Il convient de rappeler que l’Agence d’amélioration et de développement du logement avait assuré par la voix de son directeur général que 7.160 logements au titre du programme AADL 1 seront distribués durant la période allant de la fin 2017 à janvier 2018 dans cinq wilayas dont Alger qui aura la plus grande part avec 4.427 unités.
Des opérations ont été arrêtées selon des plannings étudiés par l’AADL en vue de clore définitivement le dossier de l’AADL 1 qui accuse des retards importants pour s’attaquer ensuite à l’AADL 2. Un programme qui comprend la réalisation à Alger de 150.350 unités auxquelles s’ajouteront 20.000 autres programmées pour 2018, ont été achevées quand 78.087 autres sont toujours en cours de réalisation. Au niveau national, 42.755 logements ont été réalisés et 231.369 autres sont en cours de réalisation.

Source:elmoudjahid



Commentaires