S’exprimant sur les programmes de logements locationvente de 2001 et 2002, le premier responsable du secteur rassure, pour la énième fois, les souscripteurs, qu’à compter du 5 septembre prochain, les souscripteurs pourront choisir leur lieu de résidence en accédant au site web qui sera mis en service à cet effet par l’AADL. Ils devront remplir une fiche de vœux pour mentionner les sites où ils veulent résider, en les classant suivant leur propre priorité. Quant au payement de la 2e tranche, il se fera, au plus tard, à la fin du mois d’octobre.

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, hier lors de son passage sur les ondes de la radio algérienne, que « les dépenses de l’Etat en matière de logement ne s’arrêteront pas », et que tous les programmes de logements, AADL, LPP et LPA, « seront maintenus malgré le contexte économique actuel », caractérisé par une chute  des prix du pétrole. « Nous avons l’espoir, comme il a été annoncé par le Premier ministre,  d’être un pays émergent à très bref échéance et les investissements que nous sommes en train de faire concourent totalement à cela. La crise de logement doit être résorbée. C’est une priorité. Nous devons construire des logements », a-t-il précisé, tout en ajoutant que « sans cette résorption, la société reste déséquilibrée. Ce handicap va déteindre sur la démarche économique, sociale, ainsi que la stabilité du pays », souligne-t-il.
Il a fait savoir toutefois en reprenant les déclarations du Premier ministre pour résumer  la nouvelle politique du gouvernement, tant globale qu’en matière d’habitat : « Nous devons être plus économe. Il s’agit donc de rationaliser et dépenser moins pour un résultat meilleur » note-t-il, en relevant que le ministère insiste sur les maîtres d’ouvrage, depuis quatre mois « d’interdire l’utilisation totale des produits qui ne sont pas nationaux. « Nous arrivons à un logement intégré à 80/85% », a-t-il confirmé.
Abdelmadjid Tebboune s’est aussi montré rassurant quant au contexte  économique, rappelant qu’il faisait partie du gouvernement, en qualité de ministre délégué, qui avait déclaré la cessation des paiements. « J’ai été membre du gouvernement en 1991 qui a annoncé la cessation de paiement dans le pays. Avec la situation présente, « il n’y a aucune espèce de similitude ni de près ni de loin ». En 1991 nous étions endettés.  Le pétrole avait dégringolé au point que les recettes qui avoisinaient 8 à 8,5 milliards de dollars, ne couvraient même pas le service de la dette », a détaillé M. Tebboune. « Je pense d’ailleurs que le secteur informel est né à ce moment-là parce que c’est à cette période-là qu’on a autorisé les Algériens à importer ce qu’ils voulaient avec leur propre argent », a-t-il précisé.

« Ce n’est pas un problème de dépenses mais de mise à niveau du pays »
Interrogé sur la possibilité de réduire les dépenses dans le secteur de l’habitat, qui consommera plus de 100 milliards à la fin du programme, en 2019, alors que la crise économique approche, le ministre a répondu par la négative. « Ce n’est pas un problème de dépenses mais de mise à niveau du pays », a déclaré Tebboune. Il a souligné que le secteur détient des instruments d’urbanisme qui seront révisés, selon l’ordre du Premier ministre, avec une vision 2015 qui stipule que la place du privé soit réservée dans les nouveaux pôles d’habitations, pour procéder à la construction. « On est arrivé à 325.000 logements, il faut que les gens comprennent que 60% de ce qui a été réalisé, à été fait avec le privé et que la participation étrangère n’était que de 36%. Nous essayons d’intégrer  les inputs algériennes dans la réalisation de ces projets et c’est cela l’avenir de l’habitat en Algérie. »
Quant à la possibilité de faire appel au privé pour réaliser 90% des programmes de logement, le ministre de l’Habitat s’est montré dubitatif : « On le souhaite mais il faut être raisonnable. Jamais le privé ne réalisera des logements sociaux, ce n’est pas sa mission.»
Le ministre a par ailleurs laissé entendre que le programme LPP, qui s’est « essoufflé », serait abandonné après avoir couvert les besoins des 50.000 souscripteurs ayant déjà soumis leurs dossiers.

Livraison des logements, prévue à partir du 1er semestre de 2016
S’exprimant, sur les programmes de logements location-vente de 2001 et 2002  le premier responsable du secteur, rassure, pour la énième fois, les souscripteurs, qu’à compter du 5 septembre prochain, les souscripteurs pourront choisir leur lieu de résidence en accédant au site web qui sera mis en service à cet effet par l’AADL. Ils devront remplir une fiche de vœux pour mentionner les sites où ils veulent résider, en les classant suivant leur propre priorité. Quant au payement de la 2e tranche, il se fera, au plus tard, à la fin du mois d’octobre, a indiqué  Abdelmadjid Tebboune, qui invite encore une fois les concernés à être « optimistes » quant à la concrétisation de ce rêve de bénéficier d’un logement décent.
Comme annoncé donc récemment, le ministre confirme que le compte à rebours est désormais enclenché pour la livraison des logements, prévue à partir du 1er semestre de 2016 au profit de quelque 89.153 souscripteurs ayant payé déjà la première tranche. « Pour le site Internet de l’Agence, il est clair qu’il va y avoir du monde pour ce 5 septembre, c’est légitime. Pour ce faire, nous avons prévu d’y remédier en mobilisant de grands moyens technologiques afin d’éviter le bug et la saturation, comme ça s’est produit lors des inscriptions de 2013 », a-t-il assuré, en soulignant que toutes les informations afférentes aux sites finis seront disponibles pour que les bénéficiaires fassent leur choix. Et gare aux actes de piratage, a-t-il averti. « Si quelqu’un essaye de saboter le site web à travers le piratage, il répondra de ses actes devant la justice. Nous allons être sévère sur ce point-là.»
En revanche, il est permis aux concernés de pouvoir s’acquitter de la totalité du payement s’ils espèrent bénéficier, le cas échéant, de la propriété absolue. Et comme lors du payement de la 1re tranche, le retrait de l’ordre du versement se fera par voie postale.
Par ailleurs, et interrogé sur l’éventualité de voir plusieurs souscripteurs opter pour le même site, chose qui va sans doute se produire, Abdelmadjid Tebboune a été on ne peut plus clair. « Ceux qui ont procédé, en premier, à l’actualisation de leur dossier seront prioritaires », a-t-il affirmé, tout en assurant, à ce propos, que les réponses aux choix des souscripteurs seront données dans les plus brefs délais possibles.
Le ministre a touché un mot aux entreprises de réalisation concernées par les différents programme AADL qu’elles  sont tenues de respecter les « normes » de construction pour offrir un produit de « qualité ».
Au sujet de l’AADL 3, le ministre s’est cependant montré plus réservé, déclarant simplement que ça se fera « en fonction de nos moyens de réalisation. »

 

elmoudjahid du 31-08-2015

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires