La crise du logement sera prochainement résolue en Algérie. C’est le Premier ministre, Abdelmalek Sellal qui l’affirme. Lors de sa visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, à l’ouest du pays, il a promis que “chaque algérien sera logé” à l’avenir. 

“Le problème du logement, aussi récurent soit-il, connaîtra, dans un avenir très proche sa solution”, a-t-il encore assuré aux citoyens qui l’ont interpellé à ce sujet lorsqu’il a inspecté la réalisation de 1500 logements de type AADL et celui de 1500 logements de type LPP dans la région de Sidi Bel-Abbès. Selon le Premier ministre, l’Etat dispose des ressources nécessaires pour prendre en charge toutes les demandes de logements des Algériens. Mais dispose-t-il pour autant d’une stratégie efficiente qui lui garantira une distribution équitable de tous les logements en construction ? A cette question, Sellal ne s’est guère attardé.

Poursuivant ses promesses, il a annoncé également le renforcement de la lutte contre la bureaucratie qu’il a qualifiée de “mal du pays”. D’autre part, Abdelmalek Sellal a fait savoir aussi que l’Etat multipliera ses efforts pour améliorer la prise en charge des malades atteints de cancer. D’après lui,  ”l’Algérie dépense annuellement pour les soins de chimiothérapie 35 milliards de dinars. C’est l’Etat qui prend en charge ces soins à 100%”, a-t-il précisé au cours de sa rencontre avec les représentants de la société civile pour mettre en exergue les efforts des autorités publiques. Les dépenses seront portées prochainement à 50 milliards de dinars, a-t-il assuré en dernier lieu pour signifier que les cancéreux algériens ne seront pas abandonnés à leur sort.

– Source : Algerie focus