La colère des postulants à un Logement public locatif (LPL) des différentes communes de la wilaya de Aïn Defla est montée d’un cran hier matin.

Les concernés se sont donné rendez-vous devant le siège de la wilaya dans l’espoir de rencontrer le wali et lui demander d’accélérer l’opération d’octroi des logements, ont indiqué des sources locales. De nombreux contestataires résident dans la ville de Khemis Miliana, où un mouvement de protestation avait été organisé il y a quelques jours pour la même raison. Pour rappel, les postulants au LPL dans cette ville attendent depuis des mois l’opération de distribution qui tarde à venir en dépit des promesses faites par les plus hautes autorités du pays. La plus grande agglomération de la wilaya dispose de plus de 1000 unités prêtes à être distribuées. «L’attente n’a que trop duré», nous confient des citoyens.

Pour apaiser les esprits, le chef de cabinet du wali est intervenu hier sur les ondes de la radio locale pour expliquer que l’opération débutera le 15 juin prochain et se terminera le 25 du même mois dans les communes concernées. Il s’agit, ajoutera le représentant du wali, de veiller à ne pas perturber les candidats aux différents examens de fin d’année. Les contestataires l’entendront-ils de cette oreille et sauront-ils patienter à l’approche du mois du Ramadhan ? Rappelons que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué la semaine dernière que plus de 230 000 logements seront distribués dans les différentes wilayas du pays avant le début du  mois de Ramadhan.

Source: El Watan