D’après le journal le soir d’algérie, Des commissions de wilaya chargées du suivi des projets de logements tous types confondus seront installées dans la wilaya de Aïn-Témouchent, et ce, en application des instructions du wali M. M’Hamed Moumen.
Ces commissions auront pour tâche l’étude minutieuse des situations des projets de logements, commune par commune et projet par projet, notamment ceux dont les travaux de réalisation sont à l’arrêt pour dégager les solutions idoines en vue de les achever et de rattraper le retard conformément à la loi, comme l’a souligné le chef de l’exécutif qui dira qu’il ne pardonnera pas à quiconque enfreindrait la loi, et de veiller à informer les responsables concernés de tous les cas relevés et les solutions proposées.
Les commissions sont constituées des représentants des Directions de l’habitat, l’urbanisme, les biens de l’État, les services agricoles, l’Agence foncière, l’occupation du sol, la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance, le Centre de contrôle technique et l’Office de promotion et gestion immobilières (OPGI).
Les chefs de daïra sont sollicités pour activer les commissions de daïras afin d’assumer leurs tâches comme il se doit, notamment les déplacements sur le terrain, et de veiller au contrôle de ces projets, avec une dynamique rapide, surtout dans la conception des listes des bénéficiaires des logements ruraux, pour les remettre aux services concernés, et ce, pour bénéficier de programmes supplémentaires.
Le wali a insisté, lors du conseil exécutif, pour qu’on lui fournisse, dans un délai de quinze jours, tous les détails relatifs aux situations des projets de logements réalisés, ceux dont les travaux sont lancés ou ceux qui n’ont pas été lancés avec des explications sur les causes et les solutions préconisées au niveau local, en vue de booster l’opération de réalisation de logements et d’en distribuer un grand nombre avant la fin de l’année.
Concernant le phénomène du squat ou de l’occupation illégale des biens de l’État, le premier responsable de la wilaya a ordonné qu’on préserve les assiettes foncières situées dans le centre-ville et qu’on veille à ne pas les accaparer illégalement, en respectant la loi en vigueur.
Enfin, le wali a interpellé les chefs de daïra et présidents des APC sur le manque de plaques de signalisation routière dans bon nombre de sites. Raison pour laquelle il a donné des instructions pour recenser les besoins, réaliser ces plaques et réactualiser le plan de circulation routière, du fait qu’il constitue une priorité absolue..

Publié par Salah Belkallouche le 15.10.2020