À l’occasion du double anniversaire des événements du Nord constantinois du 20 Août 1955 et du Congrès de la Soummam du 20 Août 1956, près de 500 logements ont été attribués, ce jeudi ,au niveau de la wilaya de Bouira. La cérémonie de remise des clés aux heureux bénéficiaires a été organisée à la salle des conférences de l’INSFP Mohamed-Saïki, en présence du wali, Abdeslam Lekehal Ayat.
Dans une ambiance de fête, où les youyous fusaient de partout, suivis d’applaudissements, 305 clés de logements AADL de type location-vente, situés au niveau du pôle urbain de Belmehdi, ont été remises aux bénéficiaires qui attendaient leurs appartements depuis les années 2000.
Puis, ce fut au tour des 74 souscripteurs LPA au niveau de la ville de Aïn Bessem d’être servis. Des souscripteurs qui n’ont cessé, depuis l’automne 2018 et jusqu’à ces dernières semaines, de protester devant le siège de la Wilaya et devant l’Agence foncière de la wilaya, contre le retard mis dans la réalisation, puis dans la remise des clés. Les clés ont été également remises aux 56 souscripteurs de logements LSPOPGI de Lakhdaria. Des attributaires qui désespéraient puisqu’ils étaient inscrits durant les années 2000, du temps de l’ancienne formule LSP devenue depuis 2013 LPA. Enfin, dans le cadre du logement rural, et c’est parce que cette formule d’aide au logement a toujours eu la côte à Bouira, puisque plus de la moitié de la population vit en milieu rural, quelque 59 aides, d’un montant de 700 000 dinars, ont été octroyées aux familles issues de plusieurs communes de la wilaya.
Cela étant, notons que durant cette journée où des centaines de familles ont trouvé leur bonheur, d’autres demandeurs de logements, surtout ceux des bidonvilles de la ville de Bouira ou encore ceux de la ville de Aïn Bessem, qui ont multiplié des actions de protestation ces derniers jours, devant le siège de la Wilaya, ont manifesté leur déception, se sentant oubliés des pouvoirs publics durant cette journée importante de l’Algérie indépendante. Les familles les plus démunies, celles qui devaient bénéficier de logements sociaux ou de recasement, n’ont pas figuré dans l’agenda des responsables.
Pourtant et d’après certains pères de familles que nous avons rencontrés, des centaines de logements sociaux sont disponibles au niveau de plusieurs communes de la wilaya dont Bouira. Cependant, selon nos informations, c’est le wali en personne qui a insisté pour que l’opération d’étude des dossiers des demandeurs de logements sociaux soit menée minutieusement pour que ces habitations reviennent effectivement aux plus méritants parmi les familles nécessiteuses de la wilaya. D’où le retard mis dans l’élaboration et l’affichage des listes de bénéficiaires, comme le rapportent nos sources.
Y. Y. Le Soir d’algérie 22.08.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site