Les enseignants occupant des logements de fonction à travers la wilaya refusent de quitter les lieux, suite à la décision prise à leur encontre par la direction de l’Education.

Ils l’ont fait savoir à l’issue d’une réunion tenue samedi au siège de l’Union de wilaya de l’UGTA de Chlef. Dans un communiqué transmis hier à notre bureau, le syndicat du personnel en question dénonce la «décision d’expulsion forcée des enseignants des logements qu’ils occupent et ce, à compter du 1er avril prochain», estimant que cette «démarche doit faire l’objet d’un examen préalable de la situation sociale des principaux concernés». En conséquence, le syndicat des enseignants interpelle les autorités locales et centrales pour se pencher en urgence sur «ce dossier délicat  et épineux». Il exige donc «l’annulation immédiate des mesures de gel des salaires des enseignants, l’ouverture du dialogue avec leurs représentants, la cessation des poursuites judiciaires ainsi que les pressions et intimidations contre  l’encadrement touché». En revanche, à  la direction de wilaya de l’Education, on précise que la décision d’expulsion ne concerne que «les cas litigieux du secteur».
source: el watan