Depuis une semaine, le siège du Fonds national de péréquation des œuvres sociales est assiégé quotidiennement par des employés venus de plusieurs communes de la wilaya pour revendiquer le versement de l’aide de 50 millions de centimes pour construire ou achever leurs logements, une aide qu’ils attendent depuis des années aux dires des concernés.
Les protestataires, réunis devant l’entrée principale du siège administratif expliquent : «Il s’agit d’une aide financière que nous méritons et à laquelle nous avons droit conformément aux statuts du Fonds mais pour des raisons inexplicables, la Direction régionale FNPOS de Chlef refuse fermement de nous la verser.» Toujours selon les concernés, il s’agit d’une aide accordée aux employés dont le revenu mensuel ne dépasse pas les 25 000 DA. «Très nombreux sont parmi nous ceux qui ont entamé la construction de leurs logements dans le cadre de l’habitat rural en s’endettant et cette aide aurait pu être pour nous très précieuse et alléger le poids des dettes contractées.» Les protestataires font savoir que si leur revendication n’aboutit pas et ne trouve pas de solution au niveau local, ils menacent de porter la contestation au niveau du siège national d’Alger.
Par ailleurs selon des sources du FNPOS, les aides sont bloquées parce que les constructions entreprises ne répondent plus aux cahiers des charges établis, charges qui n’ont pas été respectées par les demandeurs de cette subvention.

Source: le soir d’Algerie du 15/02/2019



Commentaires