Par le biais d’une lettre ouverte adressée à notre rédaction, les habitants de la cité 92 logements «Les Lilas» dans la commune d’El-Kerma, interpellent les autorités locales et à leur tête le wali d’Oran, pour une réelle prise en charge de leur cité. Ces derniers revendiquent des opérations d’aménagement. « Notre cité située à proximité de l’aéroport Ahmed Ben Bella est dans un état catastrophique.

Depuis 2013, date d’installation de la plupart des résidents, les travaux se font au compte-gouttes », affirment-ils, ajoutant que « l’artère principale et les routes secondaires n’ont pas été bitumées depuis fin 2017 et sont difficilement praticables, les regards d’évacuation se trouvant en plein milieu de la voie sont obstrués par des pneus, les détritus s’accumulent dans le quartier, les coupures d’électricité sont très fréquentes. Face à l’entrée principale de la cité s’élève un monticule de terre et déchets inertes qui n’a pas été enlevé depuis plusieurs années. A pied, nos enfants peinent à aller à l’école et il nous est très difficile de faire nos courses, surtout en temps de pluie ». Ainsi et par le biais de cette lettre, ils sollicitent le wali pour intervenir au plus vite pour mettre un terme au calvaire qu’ils endurent depuis plus de quatre années et ce, en optant pour des opérations d’aménagement notamment de la voirie, en prenant en charge le problème d’évacuation des eaux usées et la programmation d’équipements d’utilité publique notamment des espaces pour les enfants. L’amélioration urbaine, un préalable du projet de modernisation de la wilaya d’Oran, est une des priorités de la wilaya d’Oran pour permettre une mise à niveau de ces cités. Ainsi, plusieurs opérations entrant dans ce cadre ont été inscrites. Dans ce cadre, la commune d’El-Kerma a débloqué une enveloppe de près de 3 milliards de centimes pour une grande opération d’aménagement du boulevard Colonel Amirouche. Plusieurs chantiers seront ouverts pour le renforcement de l’éclairage public, le revêtement de la chaussée et des trottoirs, dans le cadre de l’amélioration urbaine. Les habitants de la cité espèrent à ce titre bénéficier de ces programmes au même titre que les autres quartiers de la commune. Dans certaines cités, le programme d’amélioration urbaine mené ces dernières années a contribué, malgré les retards enregistrés, à offrir un meilleur cadre de vie aux habitants. Dans la wilaya d’Oran, plusieurs projets de réhabilitation de la voirie ont été lancés. Toutefois, les incessantes interventions des gestionnaires des différents réseaux, souvent après les travaux de bitumage, sont à l’origine des crevasses et des nids-de-poule, dans plusieurs quartiers. Une situation péniblement ressentie par les automobilistes qui, de peur d’endommager leurs véhicules, sont obligés de faire tout le temps des manœuvres, parfois dangereuses, et de bien «négocier» les nids-de-poule afin d’éviter d’éventuels accidents.

Source le Quotidien d’Oran le 27/01/2019