ALGER – La CNEP-banque a accordé des crédits d’un montant global de 181 milliards de DA (mds DA) en 2014, en hausse de 48,3% comparativement au volume des prêts attribués en 2013, indique-t-elle dans son bilan annuel.

Par catégorie des bénéficiaires de ces crédits, ce sont les entreprises qui viennent en tête avec un montant de 115 mds DA de crédits, suivies des particuliers pour plus de 50 mds DA et des promoteurs immobiliers privés avec 16 mds DA, précise le document transmis à l’APS.

Concernant les crédits de 115 mds de DA octroyés aux investisseurs dont les PME-PMI, ils sont destinés essentiellement au financement des projets de création, d’acquisition, d’extension et/ou de renforcement des moyens de réalisation (terrain, infrastructures et équipements des entreprises de production de matériaux de construction, les entreprises de réalisation intervenant dans le domaine du bâtiment et les entreprises des secteurs de l’énergie, de l’eau, de la pétrochimie ou de l’aluminerie…), explique la Cnep-banque.

Le financement de ces projets d’investissement peut aller jusqu’à 70% du coût global du projet, alors que les crédits à moyen terme sont accordés sur une durée oscillant entre 2 et 7 ans assortis d’un taux d’intérêt de 5,25%.

Les crédits à long terme s’étalent, quant à eux, sur une durée allant entre 7 et 12 ans pour un taux d’intérêt de 5,75%.

Pour les crédits accordés aux particuliers, ils ont atteint 25.915 prêts correspondant à une somme de 50,1 mds DA en 2014 contre 46,2 mds DA en 2013, soit une hausse de près de 9%.

Ils sont ventilés entre des prêts pour l’accession au logement, la construction ainsi que la cession de biens entre particuliers.

Pour la catégorie des crédits fournis aux promoteurs immobiliers privés, ils ont atteint 16 mds DA en 2014.

Le concours financier de la CNEP-Banque intervient à hauteur de 80% du coût global du projet immobilier, mais peut aller jusqu’à hauteur de 90%, tandis que le taux débiteur est de 5,75%.