El Amria fait actuellement peau neuve avec la réhabilitation de son immense place datant de l’ère coloniale.

Si le carrelage remontant à cette époque est démonté, la pierre bleue dont sont faites les bordures des trottoirs ne sera pas jetée comme cela a été fait à Témouchent où de hideux blocs de ciment ont remplacé cette matière noble. La fête était également, cette semaine, à El Amria avec la remise des clés de 142 logements LSP, l’apport des bénéficiaires s’étant élevé à 1 100 000 DA. Un tableau faisant le point sur le programme LSP, remplacé par le programme LPA, révèle que sur les 7010 logements accordés à la wilaya, 6584 ont été réalisés et qu’il n’en reste plus que 426 à achever. Sur ce dernier total, 92 logements sont implantés dans la daïra d’El Amria. Mais la fausse note au tableau est constituée par les 400 logements sociaux confiés à Batimétal depuis 2012 et dont les travaux s’éternisent.

Ce qui consterne d’aucuns à El Amria, c’est le fait que cette entreprise est connue pour le sérieux dont elle fait preuve, mais ailleurs comme à Oran la ville voisine, située à peine à 30 km. Les structures métalliques du bâti sont toujours apparentes, les emplacements des portes et fenêtres sont des trous béants dans les murs en briques. On déplore que Batimétal ne soit plus sur les lieux du chantier. Elle a confié la suite des travaux à des entreprises sous-traitantes.

Source: elwatan le 05-10-2016



Commentaires