logement-social-algerie

Ce qui s’est passé dimanche dans la wilaya d’El Tarf est kafkaïen et ubuesque à la fois. Et pour cause, les autorités, ignorant royalement les mesures barrières, ont procédé, le plus normalement du monde, à la distribution symbolique de quelque 24 contrats de location et une dizaine d’aides à l’habitat rural à des citoyens venus de trois communes.
L’opération s’est déroulée au niveau du grand amphithéâtre de l’Université
d’El Tarf, Chadli-Ben-Djedid, et ce, en présence des autorités locales, des membres de l’exécutif et d’une multitude d’associations à caractère social et caritatif.
Pour rappel, les autorités ont distribué au cours de cette journée et au niveau de trois sites différents : à la commune du Lac des Oiseaux un quota de 551 logements, pour la commune d’Echatt un quota de 332 logements et enfin Chebaïta-Mokhtar avec 300 unités. Cependant, une foule nombreuse et compacte s’est agglutinée devant le portail d’entrée de l’université, tout en exigeant de rencontrer le wali afin de faire valoir son droit de connaître la date exacte de la distribution des 1 700 logements de la ville d’El-Tarf. «Le chef de daïra n’a jamais tenu parole pour nous fixer une date butoir pour la distribution des logements. Nous n’avons plus confiance en lui et nous voulons avoir des assurances du wali», ont martelé, en colère, certains jeunes au bord de la crise de nerfs.

Daoud Allam
Source : Le soir d’Algérie


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site