Des protocoles d’accord ont été signés samedi entre l’OPGI (Office de promotion et de gestion immobilière) et la direction du logement de la wilaya de Constantine et des entreprises locales et étrangères chargées de la réalisation des différents programmes de logements en cours, pour la construction d’équipements publics, à titre gracieux, dans les nouvelles cités.

Une entreprise turque devra se charger de la réalisation d’une sûreté urbaine, et des promoteurs locaux réaliseront des groupes scolaires. Les chantiers seront lancés pour l’ensemble des projets, dès la semaine prochaine, a-t-on précisé au cours d’une cérémonie tenue dans un chantier de logements de la nouvelle ville Ali-Mendjeli. Ces équipements d’accompagnement ont nécessité deux milliards DA. Au total, une sûreté urbaine, une dizaine de groupes scolaires, une mosquée, une salle omnisports et des espaces de jeux seront réalisés au titre de ces conventions dans des cités d’habitation en cours de construction aux villes nouvelles Ali-Mendjeli et Massinissa et dans la commune de Didouche-Mourad, a souligné le wali, Hocine Ouadah. Mettant en exergue l’apport de l’esprit de participation dans la consolidation des différentes opérations de développement lancées par l’Etat, le chef de l’exécutif local a précisé qu’il s’agit là «d’une initiative, première du genre à l’échelle nationale, et qui sera ultérieurement généralisée à d’autres secteurs», citant entre autres les travaux publics dont les promoteurs sont «plus que jamais appelés à s’impliquer dans le processus de développement local», a-t-il soutenu. Les différentes entreprises de réalisation ont aujourd’hui le «devoir de participer» aux énormes chantiers de développement engagés par l’Etat, a estimé M. Ouadah, qui a insisté sur l’importance de l’esprit de citoyenneté devant animer tous les intervenants, notamment ceux qui ont bénéficié de plans de charge dans le cadre des différents chantiers lancés.

Source: LeTemps le 19-09-2016



Commentaires