A la fin du mois de septembre dernier, 13 926 des 18 316 familles habitant dans les chalets préfabriqués ont bénéficié de l’aide de l’Etat estimée à 120 millions de centimes, pour le remplacement de leurs baraques en dure, selon la direction du logement de la wilaya de Chlef.

 

Le reste, au nombre de 4 390 familles, continue d’endurer les incommodités de ce type d’habitation en attendant la régularisation totale de leur situation qui dure depuis 36 ans. Sachant que la durée de vie de ces constructions, réalisées suite au séisme du 10 octobre 1980, est largement dépassée et constitue un réel danger pour la santé de nombreux citoyens, d’autant que plusieurs d’entre eux souffrent actuellement de maladies respiratoires et autres maladies cancéreuses, en raison de la présence de l’amiante dans ce type de construction. Rappelons que le dispositif de soutien au remplacement de ces habitations en préfabriqué est entré en vigueur en 2009 et a connu une relance effective en 2012, avec l’augmentation de l’aide de l’Etat. S’ajoute à cela, la simplification des procédures d’octroi de l’aide, dont le montant est passé de 70 millions de centimes à 120 millions pour chaque famille concernée, habitant ce type de chalet dans plusieurs communes. Sans oublier la mise en place d’un guichet unique, dès janvier 2014, n’a fait qu’accélérer et faciliter la mise en œuvre du processus en question, qui a permis de créer une dynamique dans le lancement des chantiers. Signalons que le violent séisme d’un certain vendredi 10 octobre 1980 qui a frappé El-Asnam, actuelle Chlef, a non seulement bougé les plaques tectoniques de la région, mais aussi la vie des 41 651 habitants occupant les 18 316 chalets en préfabriqué répartis dans 28 des 35 communes de la wilaya. Chettia, une commune sise à proximité de la ville de Chlef, enregistre le nombre le plus élevé de ce type de construction avec 5 334 habitations réparties sur 12 zones urbaines. Quatre sites urbains ont été choisis à cette époque par les autorités locales pour la réalisation des habitations en préfabriqué à l’image de Chorfa, Lalla Aouda, haï Ennasr et Ouled Mohamed, situés à la périphérie sud de la ville de Chlef.

Source: Le temps le 05-10-2017