ALGER – Les directeurs généraux au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville ont présenté mardi à Alger le bilan des projets inscrits par le Secteur, dévoilant les chiffres et les indicateurs liés aux projets en cours de réalisation, d’examen ou à l’arrêt.

Lors d’une réunion regroupant les cadres du secteur de l’habitat à travers les 48 wilayas du pays, consacrée à la présentation du plan d’action 2020-2024, et dans le cadre d’une évaluation globale, le directeur général de l’Habitat au ministère, Anis Bendaoud a abordé l’état des projets de logements estimés à plus de 974.000 unités en cours de réalisation, dont plus de 325.000 non lancées, et 127.000 autres à l’arrêt.

Ce quota comporte plus de 104.000 logements publics locatifs (LPL), près de 190.000 logements promotionnels aidés (LPA), 176.000 unités dans le cadre du logement rural, et 382.000 logements location-vente, ainsi que 21.000 logements promotionnels publics (LPP).

Pour la formule LPL, M. Bendaoud a fait état de 204.000 unités, dont 192.000 en cours de réalisation, 62.000 à l’arrêt et 12.000 unités non lancées pour des raisons relatives aux procédures de choix du foncier, l’étude et la sélection de l’entreprise de réalisation.

Pour ce qui est des unités de logements à l’arrêt, le même responsable a indiqué qu’il s’agit de l’appel à concurrence (27.000 unités), de la non-approbation du contrat (15.000), des entreprises non qualifiées (5150) et des problèmes liés au foncier (14.000 unités).

Sur les 748.000 logements inscrits fin 2009, les Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI) et la Caisse nationale du logement (CNL) n’ont parachevé que 370.000 unités de logements, soit un taux de 49%.

S’agissant des formules LPA et des logements participatifs, le secteur a recensé 189.000 unités, dont 112.000 en cours de réalisation, 77.000 non lancées, et plus de 20.000 autres à l’arrêt, dont 10.673 unités seront relancées.

Le même responsable a également fait état du lancement de plus de 82.000 opérations dans le cadre du soutien à l’habitat rural et de 62.000 autres dans le cadre des lotissements sociaux.

Aussi, le secteur a procédé durant la période 2018-2019 à la réévaluation de 2.600 projets portant sur la réalisation de près de 435.000 logements pour une valeur de 64,2 milliards de DA.

Concernant la rénovation du vieux bâti, le secteur recense la réhabilitation de plus de 176.000 immeubles, dont 4739 projets en attente de lancement et 1594 en cours de réalisation, outre une aide pour la restauration de plus de 15.000 immeubles.

Selon le directeur général de l’habitat, le secteur récupérera toutes les aides non encore exploitées destinées à la restauration, au nombre de 7.000 depuis 2016.

 

Décembre 2020, dernier délai pour le remplacement des chalets

 

Dans ce cadre, M. Bendaoud a fait savoir le dernier délai pour le remplacement des habitations préfabriquées (chalets) a été fixé à fin 2020.

Il a appelé, à la fin de son intervention, les cadres à améliorer le taux de recouvrement du loyer pour le logement social.

De son côté, le directeur de l’urbanisme et de l’architecture au ministère, Abdelkrim Mecili, a annoncé le lancement de 1.541 études pour la révision du Plan directeur d’aménagement et d’urbanisme, dont 1.500 études achevées et 33 autres en cours, outre le recensement de 6.920 études du plan d’occupation des sols, dont 6.539 achevées et 372 en cours.

 

Le secteur a également enregistré 1.708 études géotechniques sur une superficie de 67.000 hectares, a ajouté le même responsable qui a fait étant de la finalisation de 1.424 études sur une superficie de 53.000 hectares, outre 31 études sismiques, dont 19 terminées et 12 en cours.

Pour ce qui est de la mobilisation du foncier destiné aux futurs programmes de logement, M. Mecili a souligné que le secteur a recensé 16.000 hectares dans les wilayas du nord (31 %), 17.000 ha dans les Hauts plateaux (34 %) et près de 18.000 ha dans les wilayas du Sud (35 %).

 

Plus de 727.000 dossiers traités dans le cadre de la loi 08-15

 

Dans le cadre de la loi 08-15 fixant les règles de mise en conformité des constructions et leur achèvement, le secteur a enregistré le dépôt de 955.403 dossiers au niveau des communes, dont 727.583 dossiers traités, selon M. Mecili qui a fait état de la création d’une application informatique sur le contrôle périodique du bilan de l’opération et de la création d’un portail électronique dédié aux actes d’urbanisme.

En matière de lotissements sociaux, le même responsable a fait état de l’inscription de 1365 lotissements sociaux, de 282.702 parcelles de terrain loties, dont 221.942 parcelles ayant bénéficié d’un permis de lotir  soit un total 1175 lotissements sociaux.

L’affectation de 92,9 milliards de Da au titre du Programme sectoriel centralisé et Programme sectoriel décentralisé, du Fonds de solidarité des collectivités locales, du Fonds spécial de développement des wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux et du budget local, a permis de prendre en charge ce nombre de lotissements et de les doter en commodités.

M. Mecili a appelé les cadres au respect et au suivi de la mise en œuvre des textes réglementaires relatifs à la réalisation des lotissements sociaux dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, soulignant l’obligation de participer aux ateliers de débat ouverts au niveau de la Direction générale de l’urbanisme et de l’architecture en vue d’élaborer la Charte de l’identité architecturale en vue de préserver le style architectural et les spécificités urbanistiques de chaque région.

Pour sa part, le directeur des équipements publics au ministère, Hamouche Yacine a fait état de 5199 projets inscrits dans le cadre des équipements publics jusqu’au 1 janvier 2020 dont 1939 unités en cours de réalisation (37%) et 3260 non encore lancées (63%).

Le secteur de l’Education détient la part du lion avec 3056 projets, suivi de l’Enseignement supérieur avec 622 projets, l’Intérieur (429 projets) et le reste aux secteurs de l’Environnement, de la Communication et de la Pêche

 

S’agissant le programme inscrit pour la réception de 694 structures scolaires et 1324 parascolaires lors de la prochaine rentrée sociale, les travaux de construction ont été lancés pour  510 structures scolaires et 912 structures parascolaires.

Huit (08) autres projets ont été lancés en prévision de la prochaine rentrée universitaire, a-t-il dit.

Concernant les secteurs de l’administration, de la culture et des sports, 49 projets sur un total de 218 ont été lancés.

Dans ce sillage, M. Hamouche a instruit les cadres de son département d’élaborer un rapport bimensuel sur le taux d’avancement des travaux à réceptionner et d’organiser des réunions hebdomadaires présidés par les directeurs locaux d’équipements publics.

Il a également appelé les directeurs locaux d’adresser à la direction générale les demandes de réévaluation dans le plus brefs délais en vue de leur intégration dans les prochains projets de loi de finances.