Des dizaines de souscripteurs du programme AADL 2, dont les dossiers avaient été acceptés en 2013 par l’Agence d’amélioration et de développement du logement mais qui n’ont pas pu verser la première tranche, ont observé hier matin un rassemblement de protestation devant le siège de la wilaya pour exiger l’intervention du chef de l’exécutif local pour le «dégel d’une situation qui a trop duré».

Les «oubliés» du programme AADL 2 ont brandi des pancartes pour dénoncer le «retard injustifié» dans le traitement de leurs dossiers. Ils ont menacé de radicaliser leur mouvement en portant la contestation au siège de la DG de l’AADL à Alger. Le rassemblement des oubliés du programme AADL 2 était pacifique et aucun incident n’a émaillé cette action de protestation. Pourtant il a été encadré par un impressionnant dispositif sécuritaire. Une délégation de quatre représentants des concernés avait été reçue par des responsables de la wilaya. Les délégués des contestataires avaient exigé notamment l’«intervention du wali auprès de la DG de l’AADL pour débloquer la situation». Les exclus du programme AADL 2 avaient organisé il y a quelques jours un sit-in devant la direction régionale Ouest de l’agence à Oran pour dénoncer, selon leurs délégués, les lenteurs bureaucratiques qui seraient la cause de leur exclusion. Les délégués des concernés soutiennent que les 3.000 exclus avaient obtenu l’accord favorable de l’agence en 2013, mais depuis rien n’a été entrepris pour régulariser leur situation. Les souscripteurs et bénéficiaires du programme AADL 2 ont tenu ces derniers mois plusieurs rassemblements de protestation devant le siège de l’agence situé au rond-point de la Pépinière pour dénoncer la cadence de réalisation des chantiers à Oran Ouest et les lenteurs bureaucratiques dans l’affectation administrative des souscripteurs. Ils exigent le lancement de tous les projets en souffrance de cette formule.

Signalons qu’avant de se disperser dans le calme, les protestataires avaient été reçus par la directrice du logement et la chargée du logement au cabinet du wali. Selon les souscripteurs, la directrice du logement leur a indiqué que la wilaya d’Oran a bénéficié d’un important programme de logements AADL et qu’ils pourraient être intégrés prochainement à ce programme.

Source: le Quotidien d’Oran