Home Actualité du logement en Algérie LA TROISIÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE DE WILAYA DE JIJEL Le logement… des faibles quotas et des retards en série

LA TROISIÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE POPULAIRE DE WILAYA DE JIJEL Le logement… des faibles quotas et des retards en série

0

En dépit des efforts consentis par les pouvoirs publics en vue de satisfaire la demande en logements qui constitue la première occupation des citoyens, force est de constater que le faible quota octroyé à la wilaya de Jijel depuis 2005 et la lente cadence de réalisation de différents programmes de logements, toutes formules confondues, demeure en deçà des attentes de la population locale.
Le directeur de logement Rachedi El Hachemi a affirmé hier lors de la troisième session de l’APW que la wilaya a bénéficié depuis 2005 de 69 775 logements dont 16 981 publics locatifs, 22 018 promotionnels, 28 037 aides à l’habitat rural, 2 000 aides pour la réfection, 519 logements annexes, 220 unités pour l’enseignement supérieur. Il a ajouté par ailleurs que 48 341 logements toutes formules confondues, ont été achevés soit un taux de 70 02%, 10 820 logements en cours de réalisation soit un taux de 15,68%, 9 875 unités non lancés soit un taux de 14,30%. De son côté, la représentante de la commission de l’urbanisme et du logement relevant de cette assemblée a souligné que le nombre des logements en cours de réalisation est de l’ordre de 2 591 unités représentant 4,06% de l’ensemble des demandes de logement public locatif à l’échelle de wilaya qui est de 63 755 demandes répartis sur les 28 communes. Un chiffre qui traduit le retard dont souffre la wilaya de Jijel en matière de cette formule de logement fortement demandée par de larges pans de la société. Ladite commission a adressé, en outre, un réquisitoire à l’encontre de la lenteur dans la cadence de la réalisation des programmes de logement citant entre autres le retard dans le démarrage des programmes, les travaux de viabilisation et la lenteur entre l’étude des recours et la remise des clés. Ce qui accentue davantage l’interminable attente des postulants au logement notamment la formule public locatif. Elle a également soulevé un certain nombre de problèmes qui touchent certaines cités qui menacent ruine tels la cité de Tabrihet relevant de la commune d’El Milia, les 24 logements de la commune de Oudjana et les 200 logements de la cité de Herraten, relevant de la commune de Jijel confrontés à un glissement de terrain. Notons enfin que lors de cette troisième session, il était question aussi de la rentrée universitaire et professionnelle 2018-2019 et la clôture de la saison estivale.

Source: lesoird’algerie.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here