Cuisine Schmidt
Cuisine Schmidt

les premiers constats de ce recul se sont fait sentir en mars dernier, lors du Salon international de l’automobile à Alger, où les prix affichaient déjà une hausse de l’ordre de 3 à 20%.

Les ventes d’automobiles ont connu une chute vertigineuse de l’ordre de 42% au terme du 1er semestre de cette année. Des pertes colossales ont été enregistrées par les agents agréés, qui expliquent que les causes reviennent d’abord, aux mesures de contrôle et de restrictions prises par les autorités récemment dans ce domaine. relatives notamment au gel de l’importation de véhicules qui ne répondent pas aux normes internationales de sécurité et de fiabilité. Ainsi, le volume des ventes des véhicules est passé de 150.000 unités cette année, à 87.000 sur la même période en 2014. Les premiers constats de ce recul se sont fait sentir en mars dernier, lors du Salon international de l’automobile à Alger, où les prix affichaient déjà une hausse de l’ordre de 3 à 20%.
Il est à noter que toutes les marques ont subi les affres de la mévente à des degrés différents. Les marques américaines demeurent les plus affectées par cette chute, à l’image du géant Chevrolet qui accuse un recul de l’ordre de 66% sur ses ventes de cette année, suivie par la marque Ford, qui a vu également sa capacité de vente se réduire de 60%. Quant aux marques les plus populaires en Algérie, représentées par Sovac, en l’occurrence, Volkswagen, Seat, Skoda et Audi, elles ont relativement enregistré une chute des ventes de l’ordre de 58% pour Seat, 41% pour Volkswagen, 25,34% pour Skoda. D’un autre côté, les marques asiatiques, telles que Nissan, Toyota et Suzuki, ont subi deux chutes consécutives dans leurs ventes au cours de ce début d’année, la première de 21,64% et la seconde de17,60%.
Ceci étant, les marques françaises dérogent à cette tendance et affichent à l’exception de Citroën dont les ventes ont chuté de 2,4%, une amélioration soutenue dans le tableau des ventes. Au top 10 des ventes, la firme Renault prend la tête, raflant 32% des parts du marché automobile, avec une augmentation des ventes sensiblement ressentie sur les deux modèles les plus vendus en Algérie, à savoir, la Logan et la Dacia, suivie de l’Accent de Hyundai, laissant la troisième place à la Symbol «made in Algeria». En outre, le groupe Sovac, et Peugeot récupèrent pour chacun, une part de marché de l’ordre de 13%.
Mises à part les raisons apparentes de cette chute, les motifs profonds reviennent essentiellement aux prochaines cessions de logements Aadl et LPP, ainsi qu’à la mise en service des crédits de consommation prévus pour la prochaine rentrée sociale.
Il va sans dire que les Algériens se préparent et privilégient l’acquisition d’un logement en priorité, et préfèrent différer l’achat d’un véhicule pour une période ultérieure. Et ce sans parler des factures qui accompagnent généralement la fin de l’été, à savoir les frais scolaires et l’Aïd El Adha.

 

L’expression dz du 21 juillet 2015