«Toute personne dont le dossier Aadl a été sélectionné aura son logement, c’est l’engagement ferme du gouvernement», a tranquillisé M. Tebboune.

Lors d’un bilan exhaustif sur les réalisations de son secteur, le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboun, a indiqué que 215.000 logements seront distribués durant l’année en cours.
«Durant l’année 2014, on va réceptionner près de 300.000 logements et 215.000 sont à présent fin prêts pour être distribués», a déclaré le ministre de l’Habitat lors d’un point de presse organisé, hier, au siège de son département à Alger. Chiffres à l’appui, M.Tebboune a indiqué que le programme quinquennal 2010- 2014 a été réalisé presque à 85%. «Sur les 2,2 millions de logements programmés, 1.8 million d’entre eux ont été lancés» a avancé le directeur du logement M. Azem lors de la même, conférence de presse. «Au début du quinquennat on s’est tracé comme objectif de réaliser chaque année 20% du programme et on a pu réaliser cet objectif», a-t-il dit soulignant qu’il ne reste plus que 15% du programme quinquennal à lancer durant l’année en cours. S’agissant des livraisons, le ministre a révélé qu’au 31 décembre 2013, pas moins de 759.394 logements ont été remis à leurs bénéficiaires.
Ce qui est en soi une prouesse au yeux du ministre, mais qui s’est réalisée grâce à un travail de très longue haleine. «C’est le résultat d’une très grande organisation au niveau du ministère et des autres structures. Nous avons mené une bataille sans merci contre la bureaucratie, dans la mesure où nous avons essayé de lever toutes les entraves, ensuite on a opté pour une nouvelle organisation au niveau de notre ministère qui fonctionne désormais avec cinq grandes directions où chacune connaît sa mission et ses responsabilités avec exactitude», a expliqué M.Tebboune indiquant que «pas moins de 50 textes ont été changés, que des décrets ont été promulgués et des décisions ministérielles ont été prises». C’est dire que la machine bureaucratique est d’une lourdeur insupportable.
Dans cette démarche de déblaiement du terrain, le ministre a rapporté également que le fichier des entreprises a été établi de même que celui des bénéficiaires et des demandeurs ont été assainis. Sur la base de ces données, il a affirmé que «d’ici 2017, on aura répondu à toutes les demandes des citoyens. Il est vrai que le problème du logement ne sera jamais définitivement réglé, mais il le sera en partie».
Interrogé sur les programmes Aadl, il a révélé que 700.000 dossiers ont été réceptionnés à l’échelle nationale affirmant que le tri se fait avec une cadence très soutenue avant d’assurer fermement: «Quels que soient les résultats qui sortiront après le tri des 700.000 demandes, je vous réitère l’engagement du gouvernement que toute personne retenue aura son logement. Et j’ordonnerai à l’Aadl de donner l’ordre de versement immédiatement. C’est un engagement du gouvernement, nous leur donnerons des logements». Avec les mêmes propos rassurant, il a également tranquillisé les citoyens qui ont soulevé la cherté des logements LPP. «Le problème est actuellement soulevé par une minorité, mais nous en sommes conscients. Nous ferons de notre mieux pour trouver une formule à même de faciliter les choses à tout un chacun», a-t-il dit.
En termes financiers, l’Etat a déboursé la bagatelle de 1194 milliards de dinars durant les quatre années du quinquennal.
Dans ce chantier grandiose des réalisations, ce sont les entreprises privées qui ont pris la part du lion avec 58% suivies par les entreprises étrangères avec 38%, viennent en dernière position les entreprises publiques avec 4% des chantiers. «Contrairement à ce qui se dit, on ne favorise ni les entreprises étrangères ni les entreprises publiques et ces chiffres le prouvent bien», a noté le ministre de l’Habitat.

 

L’expression