ALGER– Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a révélé mercredi la décision immédiate du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de réserver un quota de logements supplémentaire de 450 unités au profit de la wilaya de Tindouf.

Dans une déclaration à la télévision algérienne, M. Djerad a expliqué que ce quota s’ajoutera aux 1.402 logements distribués, hier mardi lors de la visite d’inspection effectuée par le Premier ministre à Tindouf.

Le Président “a ordonné la distribution, dans les plus brefs délais, des logements déjà achevés à Tindouf au profit des habitants et notamment ceux résidant dans des bidonvilles”, a ajouté M. Djerad, indiquant que “cette décision a été prise en réponse aux préoccupations soulevées par les habitants de la wilaya de Tindouf”.

Le Premier ministre avait supervisé mardi à Tindouf une cérémonie de remise des clés de 1.402 logements sociaux, en présence de nombre de membres de l’Exécutif et de représentants des autorités locales.L

Dotés de toutes les commodités nécessaires et des aménagements extérieurs, les logements distribués se répartissent sur deux cités, en l’occurrence El Wifak (L’Entente) et El Wiam (La Concorde).

M.Djerad a également donné le coup d’envoi d’un projet de 257 lotissements réservés à la construction, et à la distribution de 753 aides dans le cadre de la construction rurale.

Le Premier ministre a également décidé de prévoir un programme supplémentaire de 300 logements sociaux au profit des familles nécessiteuses habitant le bidonville dit “Lotfi”, situé au centre-ville de Tindouf.

A ce propos, il a rappelé les instructions fermes données par le président de la République relatives à la prise en charge des problèmes des populations habitant dans les zones d’ombre estimés à environ 15.000 à l’échelle nationale.

M.Djerad avait donné des consignes pour l’accélération de la cadence de réalisation des projets de logements, outre leur suivi permanent et continu dans le souci de répondre aux exigences des citoyens, soulignant la nécessité de tracer un plan d’action basé sur la coordination et l’accompagnement dans la réalisation de ce type de projets.

Aussi, a-t-il fermement instruit quant à l’impératif de tenir compte de l’aspect esthétique et du cachet architectural dans la réalisation des agglomérations dans la région.

Concernant le choix des entrepreneurs, M. Djerad avait également exigé de confier les projets aux sociétés disposant des moyens matériels et humains suffisants, afin d’éviter les problèmes de retard dans la réalisation des projets ou la résiliation des marchés.

Concernant l’aménagement urbain, le Premier ministre a insisté sur l’importance de réaliser des projets de logements, en assurant les différentes structures vitales dont les hôpitaux, les espaces verts, les services de la protection civile et les établissements éducatifs, plaidant, en outre, pour le respect de l’esthétisme culturel et architectural de la région, en aménageant des espaces symbolisant la ville du Sud, d’autant que l’Algérie dispose de “capacités matérielles et humaines” dans le domaine de l’intelligence architecturale”.