Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a affirmé jeudi que les opérations de relogements à Alger auront lieu après l’examen approfondi des listes des bénéficiaires pour «éviter les erreurs du passé».

«Nous avons pris tout notre temps dans la préparation des opérations de relogement parce que nous voulons approfondir l’examen des listes des bénéficiaires afin d’éviter les erreurs du passé pour que les logements soient affectés à ceux qui sont vraiment dans le besoin», a indiqué M. Zoukh lors d’une visite  d’inspection aux communes de la circonscription administrative d’Hussein Dey. «Les erreurs du passé ne doivent pas être reproduites cette fois-ci. Nous n’acceptons plus le business du logement», a-t-il averti lors d’une réunion avec les élus des communes d’Hussein Dey, Mohamed Belouizdad, Kouba et Magharia. Pour éviter les contestations, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, avait appelé la semaine passée les autorités locales à impliquer les citoyens dans l’établissement des listes des bénéficiaires de logements.

«Les gens sortaient dans les rues pour crier leur colère parce que les  noms des simples citoyens qui méritent de bénéficier des logements à distribuer ne figuraient pas sur les listes affichées», avait-il déploré lors d’une tournée à Alger.
La wilaya d’Alger dispose d’un programme de construction de 35 000 logements  sociaux destinés à lutter contre les bidonvilles, dont 20 000 sont «fin prêts»  à la distribution.

Elwatan


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site