ALGER – L’habitat a constitué le gros des activités de la wilaya d’Alger en 2014 avec les opérations de relogement et l’éradication des bidonvilles ceinturant la capitale, indique un rapport de la wilaya présenté lors de la session ordinaire de l’APW, tenue mercredi et jeudi.

Le rapport a d’abord rappelé la pression démographique, qui pèse sur la capitale avec ses 3,5 millions d’habitants, soit 10% de la population globale du pays, ce qui a motivé un plan d’action d’urgence pour résorber les retards dans la production de logement et dans les autres secteurs d’activités.

Dans le domaine de l’habitat, le rapport 2014 de la wilaya fait état du gel de l’octroi des autorisations de construction sur les assiettes récupérées après la destruction des bidonvilles, alors que l’opération de distribution de logements réceptionnés se poursuivra pendant les prochains jours.

Le rapport a fait état des actions dans le domaine de l’hydraulique avec l’extension du réseau d’eau potable, la réhabilitation de l’oued Ouchayah et la réalisation de réseaux d’assainissement.

Le même document insiste aussi sur la nécessité de l’arrêt des déversements des eaux usées dans les oueds dès 2016 pour que celles-ci soient réutilisées dans l’agriculture à travers la réalisation de stations d’épuration.

Dans le domaine des travaux publics, le rapport rappelle la réalisation du projet d’aménagement des Sablettes à Hussein Dey et la réhabilitation des routes comme à Birtouta et Réghaïa.

En ce qui concerne l’ouverture des locaux fermés au centre d’Alger, le même rapport affirme qu’un recensement a déjà effectué et que parmi les 1.420 locaux fermés, 52% appartiennent à l’Etat et 34% sont des propriétés privées.

”Si le propriétaire a un registre de commerce, il peut même être poursuivi en justice pour soustraction aux opérations de contrôle”, indique le rapport. Le document a aussi abordé le dossier de l’aménagement des cimetières, la gestion des salles de cinéma et le dossier de la réhabilitation de la Casbah.

Le président de l’APW d’Alger, Karim Bennour, est intervenu lors de la session pour insister sur la nécessité de disposer de plans de gestion de la capitale basés sur les critères de compétence notamment lorsqu’il s’agit des structures économiques et commerciales.

Le même responsable a insisté sur l’importance de l’enveloppe prévue pour le financement d’une partie du plan de la modernisation de la wilaya d’Alger dans la cadre plan stratégique 2009/2029, qui ”aura un effet sur les conditions de vie des citoyens” à travers 86 opérations de développement local.

Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a indiqué de son côté que le rapport présenté à cette session de l’APW intègre l’exécution des décisions du conseil interministériel tenu sur la wilaya d’Alger au mois de septembre dernier.

A propos du dossier de relogement, le wali a indiqué que le programme d’éradication de l’habitat précaire est doté de 84.000 logements pour 72000 familles nécessitant d’être relogées.

Le wali a souligné qu’il y a des projets prévus sur 120 hectares récupérés après l’éradication des bidonvilles, qui bloquaient la réalisation de ces projets comme la ligne ferroviaire de Birtouta-Zéralda.

Il a ajouté qu’il y a aussi une étude pour éradiquer le bidonville de Gué de Constantine ”pour que les habitants soient déplacés bientôt”.

Le budget primitif 2015 de la wilaya d’Alger arrêté à plus de 35 milliards DA

– Le budget primitif (BP) 2015 de la wilaya d’Alger, a été adopté à la majorité des membres de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), et s’élève à plus de 35,248 milliards de dinars.

Le chapitre fonctionnement» du BP 2015 est doté de 22,756 milliards de dinars, soit 65% de l’enveloppe globale, tandis que celui de ½l’équipement et de l’investissement» a été crédité de plus de 12,492 milliards DA, ce qui représente 35% du budget voté par l’APW en présence du wali Abdelkader Zoukh et les membres de l’exécutif.

L’enveloppe consacrée au ½fonctionnement» a augmentée de 3,5% par rapport au BP 2014. Cette hausse de 155,3 millions DA est destinée à subventionner notamment les établissements de wilaya (Hurbal, Asrout,à) dans leur stratégie de couvrir tout le territoire de la capitale et pas seulement les communes du centre-ville, selon le rapport de la commission des finances de l’APW.

Au chapitre ½fonctionnement» du BP 2015, les élus de l’APW ont entre autres consacré plus de 1 milliard DA pour couvrir les salaires et les différentes charges des fonctionnaires de la wilaya, un autre milliard DA à ½la sûreté et la protection civile», 788,6 millions DA à l’entretien des routes et 339,3 millions DA à l’entretien des réseaux divers, selon le projet de budget adopté.

Par ailleurs, 42% du montant total consacré au chapitre ½équipement et investissement», soit une enveloppe de 5,219 milliards DA, a été réservé à trois projets relatifs à la modernisation de la wilaya d’Alger, inscrits dans son plan stratégique de développement 2009-2029.

Il s’agit de la poursuite des travaux de réhabilitation de la capitale en application des orientations du Plan directeur d’aménagement et d’urbanisme (PDAU) et de l’étude de la baie d’Alger (3 milliards DA), de la participation de la wilaya à l’aménagement de la promenade (boulevard) de l’indépendance (première tranche, 2 milliards DA) et l’amélioration de la gestion urbaine.

Les élus ont également voté une enveloppe de 1,5 milliard DA comme contribution de la wilaya à la réalisation de gares dans le cadre de l’évacuation des déchets ménagers par voie ferroviaire vers les centres d’enfouissement technique (CET).

Plusieurs élus s’étaient interrogés lors du vote sur l’opportunité de consacrer, dans le BP 2015, des sommes importantes» à des projets dont ½les études n’ont pas encore réalisées et les fiches techniques n’ayant pas été présentées à la commission des finances».

Dans sa réponse, le wali M. Zoukh a rappelé que le projet de la promenade de l’Indépendance est inclus dans le plan stratégique de la capitale voté par l’APW et adopté en conseil des ministres, et que le gouvernement lui avait déjà réservé 10 milliards DA.

Quant au transfert des déchets ménagers par voie ferroviaire, il a souligné que la décision avait été prise lors du conseil interministériel élargi à la wilaya d’Alger du 11 septembre dernier, notant que l’étude sera prise en charge par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement».

Le reliquat de ce chapitre équipement et investissement» a notamment été consacré aux secteurs de l’urbanisme et l’habitat (6,900 milliards DA), des travaux publics (800 millions DA) et de l’hydraulique (800 millions DA).

Dans son rapport, la commission des finances de l’APW a enfin recommandé à l’exécutif de la wilaya de mieux préparer, à l’avenir, les fiches techniques des projets.

L’APW d’Alger a adopté le BP 2015 avec plusieurs semaines de retard. Selon la loi relative à la wilaya, il doit être voté avant la fin octobre de chaque année.

APS