TIPASA – Le logement à Tipasa fait partie des secteurs les plus actifs en terme de volume de programmes en réalisation, ces dernières années, au moment où les espoirs des citoyens en un logement décent demeurent tributaires du rythme de concrétisation, généralement “lent”, a constaté l’APS.

Ce constat est partagé par l’exécutif et de nombreux citoyens de la wilaya, aspirant depuis des années à un logement au niveau de l’un des nombreux chantiers “inachevés”, de la région.

Le projet des 660 logements publics locatifs (LPL) de la ville de Tipasa, achevé depuis trois ans, en fait partie, et pour cause, ces logements ne peuvent pas être attribués à leurs bénéficiaires “faute d’aménagements nécessités pour leur viabilisation”.

Nabil D, un père de trois enfants, fait partie de ces “bénéficiaires potentiels”, dont l’attente dure depuis des années. Une attente qu’il tente d’adoucir, a-t-il indiqué à l’APS, par des visites régulières au chantier de ces 660 LPL, en vue de constater de visu le taux d’avancement de leurs travaux.

“Parfois, je prends toute ma petite famille avec moi, et on y effectue un tour, histoire de raviver l’espoir d’habiter un jour dans l’un de ces logements”, a-t-il ajouté.

Cet espoir “en suspens” est le lot d’un autre citoyen, bénéficiaire d’un logement promotionnel public, dans la ville de Tipasa, dont le taux d’avancement est “extrêmement lent”, selon  l’interlocuteur, en dépit du fait que “l’unité coûte plus de 10 millions DA, et qu’aucun problème d’argent ne se pose, à ce titre”, a-t-il déploré.

Pour une relance du secteur …

Selon les données fournies par la wilaya, Tipasa compte près de 13.000 logements parachevés, et attendus à la distribution en 2017.

Cependant, ces logements répartis sur tout le territoire de la wilaya, sont “non viables, car manquant de travaux  d’aménagement”.

Le manque de foncier constructible est à l’origine du non lancement de près de 18.000 unités de logements, de différentes formules à Tipasa, selon le directeur du Logement Mohamed Merdjani, qui a, néanmoins, signalé le règlement, par les services concernés, des dossiers de nombreuses assiettes foncières affectées à l’implantation de ces logements.

Selon M. Merdjani, les services conjoints du logement, des services agricoles et des domaines sont parvenus au règlement des dossiers relatifs aux assiettes d’implantation de 9.730 logements, dont les dossiers de 2.110 unités ont été introduits auprès de la commission interministérielle, chargée du reclassement des terres agricoles en terres constructibles.

Sur un programme global de 75.219 logements affectés à Tipasa, au titre des deux derniers quinquennaux, un taux de 34% est représenté par des unités LPP.

Depuis fin 2015, les services concernés de la wilaya ont introduit les dossiers de 9.730 logements en manque de foncier,  auprès de ladite commission.

Sur ce total de logements, dont le problème de foncier a été réglé, le responsable a cité le programme AADL de 2013 (englobant 5.400 unités), dont seules 600 unités ont été lancées en travaux sur un site à Chaàbia (Koléa), alors que 2.350 autres viennent de voir leur problème de foncier réglé.

Un autre programme AADL/CNEP de 5.925 unités, pris en charge au titre de la formule Assur-Immo, depuis 2003, et non lancé à ce jour, est en cours d’aplanissement, est-il signalé de même source.

Par ailleurs, la wilaya accuse un retard dans le lancement d’un programme de 2.278 logements promotionnels publics, à cause d’un manque dans la demande exprimée sur cette formule d’habitat.

Selon M. Merdjani, le programme de 75.219 logements affectés à Tipasa, au titre des deux derniers quinquennaux, englobe également un taux de 25% d’aides à la construction rurale, dont un certain nombre n’a pas été encore consommé par quelques communes.

Néanmoins, plus de 45.000 unités de logement sur le total suscité ont été réalisées, au moment où des travaux sont en cours pour le parachèvement de près de 9000 autres. Parallèlement, la distribution de près de 13.000 LPP est prévue début 2017.

Selon les services de la wilaya, il sera attribué, aux bénéficiaires, des décisions de pré-affectation, dans l’attente de la fin des travaux d’aménagement de leurs logements, en plus de la mise en place d’une commission afin de coordonner l’action entre toutes les parties concernées par cette opération.

Source: APS le 29-11-2016

Annonces immobilières

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

  • Location F2 meublé A oran dans une villa

    loue f2 meublé tt confort avec garage dans une villa a bir el djir centre, 35000 da le mois + caution L’article Location F2 meublé A oran dans une villa est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires