TIPASA – Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a instruit, jeudi à Tipasa, l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), chargée de la réalisation du programme de logements publics promotionnels (LPP), d’accorder la priorité aux logements de type F4 et F5.

Procédant à la pose de la première pierre pour la réalisation de deux projets LPP de 630 et 500 unités respectivement à Bou Ismail et Tipasa, le ministre a indiqué que la “réalisation des F3 doit se faire suivant les demandes exprimées par les souscripteurs, et non selon le principe des lots affectés à chaque type de logement“.

Selon leurs fiches techniques, ces projets portent sur la réalisation de 100 F3, 350 F4 et 200 F5.

M. Tebboune a souligné, à l’occasion, que ce programme concerne les catégories de salariés dont les revenus sont compris dans une fourchette de 108.000 DA à 215.000 DA, alors que le prix de revenu d’un logement F4 est estimé à huit (8) millions DA.

S’exprimant sur la réduction du taux d’intérêt appliqué sur les crédits bancaires accordés aux bénéficiaires du programme de logements promotionnels, le ministre a déclaré à l’APS que les négociations engagées avec le ministère des Finances se “poursuivent toujours”, et qu’elles ne s’arrêteront “qu’une fois qu’elles auront abouti sur un accord qui satisfera toutes les parties”.

“Il y a possibilité d’étudier la réduction du taux d’intérêt en prenant en compte les revenus de chaque catégorie, suivant un classement défini de tous les souscripteurs”, a-t-il ajouté, soulignant que les “capacités financières de chaque bénéficiaire diffèrent d’une catégorie à une autre”.

Par ailleurs, M. Tebboune a appelé les responsables du programme LPP à Tipasa, destinataires d’un quota de 4.000 unités, sur un total de 151.000 à l’échelle nationale, à “réfléchir à l’affectation d’assiettes foncières pour la réalisation de logements individuels et semi-collectifs, afin de satisfaire les vœux de tous les souscripteurs”.

Il a, en outre, insisté sur l’impératif “respect des critères de qualité et des délais de réalisation, sans que la cadence des chantiers n’empiète sur la qualité des logements”.

Source: APS