Sur les 3 404 détenteurs de décisions de pré-affectations au titre de l’habitat, le premier groupe de 1 780 bénéficiaires seront relogés à la fin du mois d’août à Gdyel (400 logements) et Oued Tlélat (1300 logements) au niveau de trois sites.

C’est ce qu’a annoncé, mardi en fin d’après-midi, le wali d’Oran M. Zâalane, lors d’une rencontre d’information et de sensibilisation tenue au niveau du cabinet de l’APC d’Oran avec les représentants des personnes concernées par ce relogement des quartiers d’El Hamri, El-Derb et Medioni. Cette opération de relogement concerne, en premier lieu, quelque 500 familles des vieux quartiers, notamment du Derb, suivie par 211 autres d’El Hamri, 295 de Medioni, 93 des Planteurs et 9 de Sidi El-Houari.

Lors de l’entrevue, le wali a tenu à rassurer les détenteurs de décisions de pré-affectations depuis 2011 quant à leur relogement par étape qui ne dépassera pas l’année en cours. Après le premier groupe qui est programmé pour la période de fin août, il est prévu le relogement, en octobre prochain, d’un second groupe de 616 bénéficiaires et en novembre, 1701 bénéficiaires.

Lors de son intervention, le wali, qui était entouré du chef de la daïra, du P/APC, du chef de la sûreté et du Directeur de l’OPGI, a annoncé qu’avant le début du mois de Ramadhan, il a été retenu la distribution d’un quota achevé de 769 logements dont 346 sont implantés à Bousfer, 100 à Hassi Ben Okba et 40 à Aïn El-Kerma. Il a instruit à cet effet les P/APC des 26 communes pour afficher, dès la semaine prochaine, les listes des bénéficiaires en soulignant qu’il est prévu, entre autres, le relogement de 2000 familles en fonction de la réception des projets des programmes d’habitats en cours de réalisation.

Pour les habitants du quartier les Planteurs, qui a bénéficié d’un programme spécial de 1300 unités, il est programmé leur relogement à partir du mois d’octobre prochain. Le wali a instruit les services techniques pour raser tout immeuble ou habitation du vieux bâti ou menaçant ruine, dont les occupants ont été relogés, afin d’éviter leurs squats par d’autres personnes.
Source: El Watan

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site