Dans le cadre des préparatifs de l’opération d’affichage des listes des demandeurs de logements sociaux, plusieurs mesures ont été prises par la wilaya dans le but d’accélérer les enquêtes auprès des deux Caisses nationales des travailleurs CNAS et CASNOS. Selon la wilaya, une application spéciale a été proposée par les responsables du système d’information de la CNAS et la CASNOS pour divulguer toutes les fausses déclarations en termes de revenus individuels pour obtenir un logement social de manière illégale, dont les exemplaires seront déposés dans toutes les daïras et les services de la wilaya d’Oran, afin de remplir toutes les informations personnelles du bénéficiaire. Dans ce contexte, une réunion de coordination a été tenue en fin de semaine , en présence des chefs de service du Logement de la daïra d’Oran, le chef de service de la direction des Transmissions nationales de la wilaya d’Oran, le délégué de la CNAS d’Oran, le délégué de la CASNOS d’Oran et les responsables du système d’information des direction de Logement- la Caisse nationale de Logement CNL et l’Office de promotion et de gestion immobilière. Le wali a donné des instructions pour se pencher sérieusement sur ce dossier afin d’assurer le succès de cette opération. En effet, les listes bénéficiaires des logements sociaux de la formule dite ‘à points’ seront élaborées, cette année, a indiqué le directeur de l’OPGI, le mois dernier, lors d’une réunion consacrée au secteur du Logement et présidée par le wali, en présence de tous les responsables de ce dossier. Un calendrier a été élaboré par les chefs de daïra et les listes seront affichées après l’achèvement des enquêtes sociales en cours. Les listes seront affichées au cours de l’année 2020. Ce programme concerne plusieurs communes telles Oran, Arzew, Bethioua, El Kerma, Hassi Mefesoukh, Ain El Bia, Messerghine, Bousfer, El Ançor.

Il y a quelques mois des commission de daïra ont été installées pour l’élaboration des listes des postulants répondants aux critères, dans le cadre des préparatifs d’une nouvelle opération de distribution de logements sociaux de la formule dite ‘à points’. Gelée depuis plus d’une vingtaine d’années la commission d’Oran aura pour mission d’examiner des milliers de dossiers déposée, depuis 1975, pour ne retenir que ceux qui répondent aux critères d’Oran en attendant l’élaboration des liste finales, après l’achèvement des enquêtes sociales. Le gel de cette formule a créé un grand cumul de demandes.

Le nombre de demandeurs de cette formule de logements estimé à près de 99.700 dossiers durant les dernières années, est passé à quelque 35.000 demandes après une première opération d’assainissement.

En effet, des centaines de mal-logés, de plusieurs quartiers de la ville d’Oran, attendent depuis plus de 2 décennies, un logement social dans la cadre de la formule ‘ à points’. Ils ont organisé plusieurs sit-in de protestation devant le siège de la wilaya d’Oran. Il s’agit des demandeurs de logement qui ont déposé des demandes, auprès des services de l’OPGI, depuis plus de 2 décennies mais qui n’ont, toujours, pas bénéficié d’un logement. Certains affirment avoir déposé leur dossier, depuis 1975.

Source : Lequotidien d’oran du 13.01.2020

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site