Il faut veiller sur le confort de ceux qui veillent sur notre confort et notre santé», a déclaré le président de l’APW de Batna, Khmissi Sahraoui, lors de la cérémonie de distribution de 50 logements de fonction à la nouvelle ville de Hamla, qui s’est tenue mercredi passé au centre de la recherche scientifique de l’université Hadj Lakhdar de Batna (ex-Mouhafadha).

Une formule taillée sur mesure pour l’évènement et qui cache des années de forcing et d’activation de réseau pour enfin vivre dans la décence. En effet, cette attribution d’appartements, dans le cadre des logements sociaux, vient ponctuer 4 ans de revendications des enseignants hospitalo-universitaires, qui n’ont eu de cesse de militer pour un droit oublié par l’administration. Le recteur de l’université de Batna, Dr Tahar Benabid, explique que l’octroi des logements de fonction, par la wilaya aux hospitalo-universitaires était, dans le passé, une habitude. «Cela fait 4 ans que cela s’est arrêté.

Nous avons demandé au wali de Batna d’attribuer un quota de logements à cette catégorie d’enseignants et il a consenti. Cette rupture est due au fait que ces personnes ont une double casquette», a-t-il expliqué. Et d’ajouter que «ce quota de logements permettra de retenir les médecins spécialistes, après la fin de leur service civil. Ils auront des conditions de vie favorables et pourront ainsi se stabiliser à Batna». En outre, d’autres enseignants hospitalo-universitaires pourront bénéficier du même type de logements, car le nombre d’appartements disponibles est supérieur au nombre de demandeurs, apprend-t-on auprès de notre interlocuteur.

Dix autres habitations sont encore vacantes. Par ailleurs, la distribution de 70 logements destinés aux enseignants dans le cadre du programme du président de la République, n’est pas encore d’actualité. Le recteur dira que le travail de l’université a été fait. La commission a appliqué les critères nationaux et affiché une liste définitive. Il ne reste que l’enquête à mener par le ministère de tutelle. Pour rappel, ces 70 logements, réceptionnés il y a plus de 2 ans, ont été la source de conflits et de grèves des enseignants et du syndicat CNES. Cela a abouti finalement au changement des critères, et donc au changement de la liste des bénéficiaires. Deux autres quotas sont prévus. Il s’agit de 60 appartements en cours de réalisation et 80 autres inscrits au programme.

Source:El Watan

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site