Les services de la daïra et de l’APC d’Es-Senia ont procédé la semaine dernière à la démolition d’une douzaine de constructions illicites érigées sur une exploitation agricole à Ain El-Beida, a-t-on appris de sources proches de la commune. Cette opération intervient en application de l’arrêté de wilaya n°958 du 22 novembre 2018, stipulant le recours à la force publique pour la démolition des construction érigées illicitement sur cette terre agricole et la récupération de l’assiette. L’opération n’a pas été sans susciter le courroux des habitants qui se sont retrouvés ainsi à la rue, alors qu’ils espéraient bénéficier d’un logement. Avec cette nouvelle opération, près de 600 constructions illicites ont été démolies ces deux dernières années dans la commune d’Es-Senia et de ses localités. Les démolitions englobent les constructions illicites sur le domaine public ainsi que les constructions et aménagements sans permis de construire. Les opérations de démolition lancées conjointement avec les services concernés ont ciblé les grands bidonvilles de cette commune notamment à Ain El-Beida, Hai Sbika, Douar El Arab, l’ex- résidence universitaire La Cumo, hai Kara, etc. Les services de la commune ont aussi procédé à la démolition de plusieurs extensions illicites et des constructions réalisés sans permis de construire au chef-lieu de commune et aux alentours immédiats de la cité des 200 logement. L’ex-maire d’Es-Senia avait indiqué que ces terrains serviront à la réalisation d’équipements d’utilité publique. «A ce titre nous avons réalisé un terrain de foot sur un terrain à la CUMO et un autre terrain va servir à la réalisation d’une antenne administrative», avait souligne l’ex-P/APC. Les dernières opérations de démolition ont eu lieu le mois d’avril dernier où 12 constructions illicites érigées à l’intérieur de l’ncienne fabrique de lait de Ain El-Beida ont été démolies. Les autorités locales ont récemment donné leur feu vert aux APC pour une vaste opération de démolition de ces constructions. Les services de la wilaya d’Oran, en collaboration avec les services de sécurité, comptent sévir contre le phénomène des constructions illicites qui ceinturent la ville d’est en ouest. Avec plus de 10.000 habitations illégalement érigées à travers les communes de la wilaya dont 4000 pour la seule commune d’Es-Senia, les autorités comptent sévir contre le phénomène. Dans la localité d’Aïn El-Turck, 30 villas et 40 habitations réalisées sans permis de construire sur des terrains domaniaux ont été rasées en présence des pouvoirs publics.

Les responsables préconisent la mise en place d’une stratégie de lutte contre le phénomène de prolifération des constructions illicites. Cette stratégie doit prendre en considération l’application des textes réglementaires et la nécessité de reboiser les sites après l’expulsion des indus occupants. «Nous avons recensé entre 9000 et 10.000 constructions illicites et logements de fortune, dont un grand nombre a été dénombré dans les bidonvilles des communes de Sidi-Chahmi, Es-Senia, Bir El-Djir et Gdyel», avait signalé l’ex-wali d’Oran.

Source: le Quotidien d’Oran