Le programme AADL 3 est tributaire de la finalisation du programme AADL 2

 

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville compte accélérer le rythme de réalisation des programmes d’habitat, afin de mettre fin à la crise de logement et arriver par là à l’éradication des bidonvilles.

En effet, lors d’une rencontre d’évaluation du secteur organisée à la Résidence Djenane El Mithak, M. Abdelmadjid  Tebboune a relevé que « plus de 83 sociétés algériennes et étrangères ont été présélectionnées dans le cadre d’une short-list d’entreprises ayant les capacités de réaliser les projets intégrés compris entre 400 et 2.000 logements avec leurs équipements d’accompagnement ».
Le ministre a précisé que « 81 entreprises de réalisation dont 46 étrangères ont été sélectionnées pour la réalisation des projets au niveau  des wilayas du Nord et des Hauts-plateaux et une trentaine d’entreprises sélectionnées pour la  réalisation  des projets d’habitat dans les wilayas du Sud dont 18 sociétés étrangères, huit algériennes et quatre groupements en partenariat ».
Dans ce contexte, Abdelmadjid Tebboune dira que « cette nouvelle short-list permettra de soutenir les sociétés  nationales, notamment privées, pour les impliquer dans la réalisation du programme  national de logements, et ce, afin de renforcer les capacités nationales de réalisation ».
Aussi, « toutes les wilayas qui trouvent des difficultés à  lancer la réalisation de leurs projets d’habitat en raison du déficit en entreprises  de réalisation au niveau local », a  souligné  Tebboune, « seront soulagées avec cette liste », avant  d’ajouter  que « désormais, il n’y a aucun prétexte pour justifier les retards accusés dans  le lancement des projets ».
Il y a lieu de rappeler qu’en 2013, le ministère avait établi une liste de 60 grandes entreprises de réalisation intéressées par la réalisation de cités intégrées de 2.000  à 5.000 logements.  Les promoteurs publics tels que les OPGI et l’agence AADL peuvent recourir  à cette liste pour choisir une entreprise via la formule du « gré à gré », ce qui devrait faciliter les procédures de lancement des projets de logements. Le ministre a rappelé par ailleurs que le président de la République a donné des instructions pour  réaliser deux objectifs, à savoir : le lancement de tous les projets programmés dans le cadre du deuxième quinquennat et l’éradication de l’habitat précaire, au niveau national  avant la fin de 2015, estimant à cet effet que « le gouvernement va mettre fin à la crise de logement d’ici à 2018 ». La nouvelle méthode de travail que nous avons choisie, a-t-il ensuite ajouté, « nous permettra de réaliser cet objectif ». Pour appuyer ses dires, le ministre précisera que le département de l’Habitat « a vu sa restructuration et son organisation au niveau national, à travers la révision de plus de  70 textes de loi ».

AADL : « Chaque souscripteur dont le dossier répond aux conditions requises  se verra remettre un ordre de versement »
Mettant l’accent sur le traitement des dossiers et la remise  des ordres de versement aux souscripteurs de l’AADL, il fera savoir que son département a mis en place tous les moyens nécessaires pour finaliser l’opération. S’agissant des lenteurs  enregistrées dans cette opération, le ministre précisera que celles-ci « sont  dues principalement au manque de moyens notamment matériels et humains ». Un manque qui,  a-t-il dit  « sera comblé par le recrutement d’étudiants universitaires  jusqu’à la fin de l’opération ».
Et de poursuivre : « Chaque souscripteur dont le dossier répond aux conditions requises  se verra remettre un ordre de versement ».
A une question relative   à  la réouverture des suscriptions au programme  AADL, M. Tebboune a écarté la possibilité de lancement des suscriptions au programme « AADL  3 », affirmant que cela était tributaire de la finalisation en premier lieu du programme « AADL  2 ».
Lors de son intervention, le directeur général de l’Agence pour l’amélioration et le développement du logement  (AADL),  Lyes Benidir, a souligné que « l’opération de remise des ordres de versement de la  première tranche des logements du nouveau programme de la location-vente (AADL2) sera finalisée vers la fin 2014 ». Pour accélèrer le traitement des dossiers, il a indiqué que « l’AADL compte procéder à des recrutements massifs afin d’accélérer la cadence de traitement des dossiers à environ 10.000 dossiers/jour », avant de relever que « 8.729 ordres de versement ont été remis à ce jour dont près de la moitié, soit 4.300, ont été adressés à des  souscripteurs à Alger ».
Il est à souligner dans ce contexte que « l’agence AADL a traité jusqu’à la fin juillet, 269.379 dossiers physiques parmi les 524.974  reçus. Le nombre de demandes acceptées initialement après  la souscription électronique est estimé à 700.000 ».
Par ailleurs, 85.520 souscripteurs au programmes de 2001 et 2002 ont déjà reçu leurs ordres de versement de la première tranche du montant du logement,  parmi les 88.421 souscripteurs qui avaient actualisé leurs dossiers, a indiqué  Benidir. Il  a précisé  que « cette opération est en cours de finalisation  pour ces souscripteurs ».
Concernant les recours, le ministère a reçu près de 18.450 recours et  en a traité 14.000 relatifs essentiellement à la double suscription pour les couples. Le ministère répondra à tous les recours adressés par les souscripteurs  avant la fin du mois d’août, nous a-t-on appris.
Par ailleurs, l’AADL a lancé jusqu’a la fin juillet 2014, des projets de réalisation de 94.730 logements dans le cadre du programme location-vente qui compte 230.000 unités.

elmoudjahid