L’évènement tant attendu est enfin arrivé et le rêve enfin réalisé pour plus d’un.
Certains citoyens avaient carrément perdu espoir et n’ont pu contenir leur joie, ce jeudi 29 octobre, après avoir récupéré les clés de leurs maisons dans le cadre d’une opération de distribution de logements de différents types.
Ainsi, dans une ambiance de liesse ponctuée de youyous, et en présence d’une assistance incluant les familles de la société civile, les autorités civiles et militaires et élargie, entre autres, aux représentants de l’Organisation des moudjahidine, 1 046 logements AADL ont été distribués dans la commune de Draâ-Smar, à Médéa (100 unités), à Beni-Slimane (100), à Tablat (100) et enfin à Azizia (100).
Par ailleurs, 120 souscripteurs dont 90 à Tlet-Douaïer relevant de la daïra de Seghouane, et 30 à Sidi-Ziane dans la daïra de Souagui ont récupéré les clés de leurs logements sociaux locatifs. Pour ce qui est des logements de type LSP, un quota de 40 unités a été remis à ses souscripteurs relevant de la daïra de Berrouaghia. L’on signalera aussi que 40 décisions d’aide au logement rural ont été également attribuées. Dans son intervention pour l’occasion, Djahid Mous, wali de Médéa, a loué les efforts de l’État dans la promotion du logement, rassurant que le processus n’en est pas à sa fin et que d’autres lots allaient être distribués dans de prompts délais en toute équité, crédibilité et transparence.
M. L.
5 personnes blessées dans une explosion de gaz
Un drame s’est produit, hier vendredi aux environs de 9h30mn, dans un domicile au quartier El-Kettab à la sortie nord de Médéa, non loin du centre-ville. Une explosion de gaz a eu lieu dans une habitation au lieu susmentionné, occasionnant des blessures graves à cinq membres d’une même famille.
Dépêchés sur les lieux, les éléments de la Protection civile ont illico presto évacué les victimes au service des urgences de l’hôpital civil Mohamed-Boudiaf de la ville de Médéa où elles ont reçu les premiers soins. Leurs blessures étant jugées graves, elles sont pour l’instant sous surveillance médicale stricte.
On a appris que la maman brûlée au 2e degré au niveau de tout le corps a dû être évacuée à l’hôpital de Douéra pour une prise en charge plus appropriée. Une enquête a été ouverte immédiatement après l’explosion par les parties habilitées, dont la Sonelgaz et la Sûreté nationale, pour connaître les causes de l’explosion.
L’hypothèse d’une éventuelle fuite de gaz à l’intérieur du domicile semble la plus plausible pour l’heure. Les voisins sont dans un état de choc extrême, surtout que l’explosion a provoqué l’effondrement total du toit de la maison bâtie à même le sol.
M. L. Le soir d’algérie du 31.10.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site