Le thème de l’habitat dans tous ses segments a été abordé dimanche dernier au forum de la radio de Mila avec la présence du directeur de l’urbanisme et de l’OPGI ainsi que le chef de service de la direction du logement. Répondant à un auditeur qui s’est interrogé sur le non-respect des constructions sur le plan urbanistique notamment en hauteur, le nouveau directeur de l’urbanisme Hakim Seddouk a pris acte que «le visa CTC conçu pour la sécurisation du bâti est loin d’être respecté par les auto-constructeurs contrairement aux projets publics». A une question sur la prolifération des constructions illicites, le même responsable a tenu à souligner que 25 agents habilités à dresser des procès-verbaux sur les infractions liées à l’urbanisme viennent renforcer l’effectif des agents techniques communaux.

Le chef de service de la direction du logement Ali Ketmane a été interpellé tour à tour par des auditeurs sur des projets de logements LSP restés longtemps en souffrance. Ce dernier a précisé que des solutions à l’amiable ont été trouvées pour accompagner les entreprises aux faibles ressources financières. Abordant des projets de logements sociaux non lancés depuis longtemps notamment à Oued Endja et Ferdjioua, le directeur de l’OPGI, Youcef Laouar, a tenu à préciser que leur implantation bute jusque-là sur l’absence d’assettes foncières. Raison qui pousse les pouvoirs publics à opter pour la création de deux pôles pour abriter le programme actuellement en souffrance.

Le quotidien d’oran du 8.9.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site