Dans un souci de réceptionner le projet dans les délais, des mesures ont été prises par l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d’Oran pour accélérer le rythme des travaux d’aménagement extérieurs, et le raccordement aux différents réseaux des 700 logements sociaux locatifs dans le nouveau pôle urbain de Oued Tlelat, indique un communiqué de la cellule de communication de la wilaya. En efet, le projet de réalisation de 700 logements sociaux destinés aux mal-logés du chef-lieu de Oued Tlélat sera, sauf imprévu, réceptionné avant la fin de l’année.

Une entreprise chargée de réaliser les travaux d’aménagement extérieurs et raccorder le site aux différents réseaux de gaz et d’électricité, a été installée et devra respecter les délais fixés. Un véritable soulagement pour les bénéficiaires de ce programme qui s’inscrit, selon des sources de la wilaya, dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire et vient en application des directives du wali d’Oran. Lors d’une sortie sur site effectuée dernièrement, par le chef de daïra de Oued Tlélat par intérim, les services techniques de l’OPGI d’Oran, les responsables de la direction de l’Urbanisme et de Sonelgaz Sénia, la délégation a inspecté le chantier et a donné des directives pour que la cadence des travaux soit respectée afin de livrer le projet avant la fin de l’année. Dans le même site, les travaux d’aménagement extérieur de 2.400 unités faisant partie du programme de 3.000 logements, sont en cours de réalisation.

Plusieurs projets totalisant un programme de 4.600 logements de type public-locatif en souffrance depuis des années vont être incessamment relancés, d’après les responsables du secteur. Certains projets n’ont pas démarré et d’autres sont à l’arrêt. On a procédé à la résiliation d’un contrat qui liait l’OPGI à une entreprise chargée de la réalisation de 700 logements à Bethioua et ce, après plusieurs mises en demeure et l’accomplissement de toutes les procédures administratives nécessaires. La procédure pour le choix de nouvelles entreprises de réalisation du programme des 700 logements a été entamée, indique le responsable. L’autre projet relancé concerne le programme LPL 2.000 logements qui sera réalisé à Oued Tlélat, qui devait initialement être lancé dans la commune d’Es Sénia. Mais faute d’assiette foncière, il a été délocalisé une première fois dans un terrain à El Kerma et une deuxième fois vers Oued Tlélat. Sur un total du programme de à 55.500 logements, 21.000 unités sont en cours de réalisation dont 15.000 de formule AADL, 11.000 de type social et 1.000 LPA. L’ensemble des sites sont dotés d’établissements éducatifs et de sièges de Sûreté.

Le quotidien d’oran