Conséquemment aux multiples opérations de relogement qui ont ciblé les sites des Planteurs, Ras El Aïn et Terrain Chabat, plus de 400 constructions illicites ont été érigées récemment, particulièrement au niveau du lieudit El Oued, Terrain Chabat, Terrain Gazelle et Terrain Si Ali. Selon des habitants du quartier des Planteurs disposant de pré-affectation, la majeure partie des sites désaffectés après les opérations de relogement ont été réoccupés par de nouvelles familles, qui s’y sont installées dans la perspective de bénéficier d’un logement dans le cadre de l’opération spéciale ‘’Les Planteurs”. « Pratiquement, tous les sites désaffectés ont été réinvestis par de nouvelles familles, ce qui complique davantage les opérations de relogement des familles des Planteurs disposant de pré-affectation. Les bidonvilles ne cessent de s’étirer ces derniers mois en l’absence de tout contrôle.

Les habitations qui n’ont pas été totalement démolies à Ras El Aïn ont été réoccupées, alors que dans d’autres sites, ce sont carrément de nouvelles constructions illicites qui ont été érigées », assure un habitant du quartier. En dépit des opérations de démolition des habitations précaires, lancées depuis plus d’une décennie et le relogement de milliers de familles au niveau des nouveaux pôles urbains, les bidonvilles occupent toujours une grande superficie à Oran. Selon le dernier rapport établi par la Commission de l’aménagement urbain et de l’équipement de l’ex- Assemblée populaire de la wilaya, plus de 150 bidonvilles ont été recensés à travers les différentes communes de la wilaya.

Une dizaine de ces sites ont été éradiqués après le relogement des familles, à l’instar du bidonville du Virage et de Cheklaoua. Ces nouvelles statistiques fournies à la commission par la direction de la programmation et du suivi du budget (ex-direction de la planification et de l’aménagement du territoire, DPAT) indiquent que 32 bidonvilles ont été recensés dans la seule commune d’Oran. Le bilan fait état d’une hausse sensible du nombre de sites précaires à Oran, notamment durant les années 2014 et 2015 où près de 10.000 constructions illicites, abritant plus de 15.000 familles, ont été recensées à travers 23 communes de la wilaya sur une surface qui dépasse les 105 hectares. En effet, entre 8.000 et 9.000 constructions illicites et maisons de fortune sont implantées au niveau de ces bidonvilles. Le plus grand nombre des constructions illicites a été recensé au niveau des communes de Sidi Chahmi, Es-Sénia et Haï Bouâmama (ex-El Hassi). Dans une dernière déclaration, l’ex- wali d’Oran a annoncé que le problème des bidonvilles sera entièrement réglé. Les occupants de ces habitations de fortune seront relogés dans des habitations décentes et les bidonvilles seront rasés.

Selon des sources autorisées, il a été décidé de ne reloger que les familles recensées en 2007. Les autres occupants qui se sont installés au niveau des bidonvilles après 2007 ne sont pas concernés par les opérations de relogement. Durant ces trois dernières années, la wilaya d’Oran a relevé de grands défis en matière de mise en œuvre de la politique de l’Etat visant à lutter contre l’habitat précaire. Elle a réalisé un bond qualitatif sur le plan de la mise en œuvre d’importants programmes et projets colossaux de logements, notamment ceux programmés au titre du social locatif (LPL).

 

Source

Annonces immobilières

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

Commentaires