Les services de la daïra d’Es-Senia ont procédé, mardi, à la démolition de 36 maisons et 6 fondations érigées sans permis de construire sur une exploitation agricole individuelle (EAI). Les responsables de la daïra épaulés par un important dispositif sécuritaire, ont investi l’ex-ferme Djaider plus précisément l’EAI 8 dans le quartier de Haï Ezzouhour à la cité Cdt Cherif Yahia ex-200 logements et ont procédé à la démolition de ces constructions illicites qui, selon des riverains, ont été construites il y a quelques années. Selon un communiqué de la wilaya, cette opération s’inscrit dans le cadre des instructions du wali d’Oran visant la protection des terres agricoles et la lutte contre le phénomène de constructions illicites.

Les services de la wilaya d’Oran ont également démoli, depuis quelques semaines, 53 constructions et fondations de maisons édifiées sur des terres agricoles et forestières au niveau de la circonscription urbaine de Bouamama, dans la commune d’Oran. Ils ont également engagé des procédures judiciaires à l’encontre des individus impliqués dans la vente illégale de terrains (extorsion, escroquerie,…) à des citoyens vivant dans des conditions sociales difficiles et déposé une plainte formelle contre des bénéficiaires de contrats de concession, a-t-on signalé. La wilaya d’Oran a lancé, il y a quelques semaines de cela, une campagne de grande envergure de lutte contre les constructions illicites édifiées sur des terrains relevant du patrimoine forestier, en collaboration avec la Conservation des forêts et les autorités locales. L’intervention a touché certaines zones dont la forêt de «Sanawbar» (ex-Planteurs), relevant du secteur urbain de Sidi El Houari.

L’opération a permis la démolition de huit constructions illicites et d’autres dans la forêt «Coca» dans la délégation communale de Bouamama et «Rocher» dans la commune d’Oran, en présence du chef de daïra et du conservateur des forêts, accompagnés de la gendarmerie et de la sûreté nationales. Cette campagne de lutte contre les habitations construites illicitement sur espaces boisés et agricoles relevant du secteur des Domaines est toujours en cours. Le mois de juillet dernier a été marqué par une intense activité visant l’éradication des constructions illicites au niveau de plusieurs quartiers d’Oran et des communes. Selon des sources proches de la wilaya, pour ce seul mois, quelque 500 habitations illicites érigées à Sidi El Bachir (Bendaoud), Bir El Djir et Haï Es-Seddikia (Gambetta) ont été rasées par les services de la wilaya avec le soutien des services de sécurité. A douar Bendaoud, un site d’habitat précaire a été complètement rasé, suite à la démolition de plus de 400 constructions illicites en cours de construction. Il s’agit de baraques érigées sur des terres agricoles. Selon les mêmes sources, l’opération a ciblé 130 baraques en voie de finition, plus de 200 fondations et 120 baraques en phase de terrassement. La wilaya a mobilisé tous les moyens humains et matériels pour réussir cette opération qui a été encadrée par les services de la gendarmerie nationale afin d’éviter tout débordement.

La deuxième opération de démolition des constructions de fortune a été menée au secteur urbain Es-Seddikia (ex-Gambetta) au niveau du site dit Ravin Blanc. Cette opération s’est soldée par l’éradication de 35 baraques érigées récemment sur les décombres de l’ancien bidonville du Ravin blanc. A ces 500 constructions, viennent s’ajouter plus de 600 autres constructions illicites démolies depuis le début de l’année à Oran. En effet , selon un récent bilan des services de la wilaya d’Oran, 623 constructions illicites ont été démolies au niveau de la wilaya d’Oran depuis le début de l’année, notamment après les opérations de relogement, et les habitations érigées sur le domaine public ou forestier.

 

Source : Le quotidien d’oran