Lancées il y a plus d’un mois, sur instruction du wali, les opérations de démolition des constructions et extensions illicites se poursuivent à travers plusieurs quartiers d’Oran et des communes limitrophes.

Selon un communiqué de la cellule de communication de la wilaya, une quinzaine de constructions nouvellement édifiées de manière illicite au détriment des trottoirs ont été démolies à travers la commune d’Oran.

Selon les mêmes sources, les services communaux d’Oran ont entamé, mercredi, en compagnie de la police de l’urbanisme, l’opération de démolition de cinq villas d’un et 2 niveaux et d’une surface de 250 mètres carrés à hai Fellaoucene (ex El Barki) dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire et indécent. Le communiqué signale que les propriétaires de ces habitations ne possèdent pas de permis et de documents administratifs. Outre ces villas, les services de la commune ont procédé à la démolition de 10 extensions illicites au détriment des trottoirs destinés aux piétons au niveau de hai El Othmania (ex Maraval). Toutes les procédures judiciaires et les mesures répressives seront prises contre ceux qui sont derrière la prolifération de ce phénomène, a-t-on souligné.

Cette opération se poursuivra pour toucher d’autres points à différentes délégations, a-t-on fait savoir, rappelant que 13 constructions et extensions illicites ont été démolies au début du mois de février courant à travers la commune d’Oran. En effet, il y a une dizaine de jours, 13 constructions et extensions illicites dans la ville d’Oran, bâties récemment aux dépens des trottoirs réservés aux piétons, ont été démolies, avaient indiqué un communiqué de la wilaya. Initiée par les services de la commune d’Oran en collaboration avec les services de la police de l’urbanisme, cette opération de démolition ayant pour objectif l’éradication de 13 constructions et extensions illicites se trouvant au niveau des secteurs urbains de la commune d’Oran, intervient dans le cadre de la résorption des constructions et extensions illicites aux dépens de trottoirs réservés aux piétons.

L’opération a touché un ensemble de constructions illicites édifiées illégalement au niveau de la voie publique du secteur «El-Badr» et autres extensions au niveau des immeubles du quartier 880 logements de la cité des Oliviers, relevant du secteur urbain «El Makarri» ainsi que la démolition d’un kiosque à Akid Lotfi. Des mesures, conformément aux lois, seront prises à l’encontre des auteurs de la prolifération de ce phénomène au même titre que ceux qui tardent à appliquer les lois en matière de lutte contre ce phénomène, souligne-t-on de même source. Pour rappel, 75 constructions illicites ont été démolies en décembre dernier au lieudit «Boudjemaa», commune de Bir El Djir. Depuis le début de l’année, une centaine de constructions et extensions illicites ont été démolies au niveau de plusieurs quartiers de la commune d’Oran et dans d’autres communes à l’image d’Es Senia, Aïn El Turck et Bir El Djir.

Lequotidien du 15.2.2020