Des promesses pour des attributions après la levée du confinement
En perspective de la prise en charge de leurs doléances, les représentant des demandeurs de logements sociaux, de la formule dite ‘à points’, ont été reçus par le chef de daïra d’Oran a-t-on appris, hier, auprès du représentant des familles M. Riahi Noreddine. « Nous avons été reçus à bras ouverts par le chef de daïra d’Oran qui a été attentif à nos doléances et nous a promis de se pencher sérieusement sur notre cas. Des promesses nous ont été données pour l’attribution d’un important quota après la levée du confinement », assure le représentant des demandeurs. Ce dernier indique que quelque 3.000 logements seront distribués, assurant que tous les dossiers des demandeurs déposés, entre 1975 et 2014, font l’objet d’une étude par les différentes commissions.

Pour rappel, les représentants des demandeurs avaient déjà été reçus par l’ex wali d’Oran M. Cherifi, qui leur avait promis une prise en charge de leurs doléances. Depuis rien n’a été fait. Lors de cette rencontre, l’ex wali leur avait affirmé que sur les 94.000 demandes déposées, auprès de la commission, plus de 60.000 ont été rejetées pour diverses raisons, après une étude minutieuse. « L’ex wali avait installé une commission pour l’étude approfondie des quelque 34.000 dossiers restants » assure le même interlocuteur indiquant, au passage, que des instructions ont été données aux responsables concernés pour informer les demandeurs dont les dossiers sont incomplets de se rapprocher des services concernés pour les compléter. Il ya lieu de signaler que la Commission de wilaya, installée il ya plus d’une année, par l’ex wali d’Oran, a étudié plus de 90.000 dossiers de demandeurs. Dans une 2ème étape, la Commission s’est attelée à l’étude de plus de 30.000 dossiers, au cas par cas, en recourant au fichier national du logement pour pouvoir éliminer tout postulant ayant déjà bénéficié d’un logement, d’un lot de terrain ou d’une aide de l’Etat au logement. Selon nos sources, certains dossiers ont été déposés dans les années 70 et d’autres dans les années 80 et 90. C’est dire l’attente de ces milliers de mal-logés. Ces dossiers seront étudiés, au cas par cas, dans chaque daïra pour élaborer une liste qui sera transmise au wali d’Oran. En effet, des dizaines de mal-logés, de plusieurs quartiers de la ville d’Oran, attendent depuis plus de 2 décennies, un logement social, notamment dans la cadre de la formule à « points ». La wilaya d’Oran a recensé plus de 90.000 demandes de logements sociaux, a indiqué l’ex wali. « Pour évaluer la situation et connaître les vrais besoins, pour une éventuelle prise en charge de ces demandeurs, plusieurs mesures ont été prises », a t-il souligné. Dans ce sens une Commission de wilaya a été installée pour évaluer et étudier les dossiers. Dans le même cadre « des commissions composées des chefs de daïra et des présidents d’APC et autres services concernés, ont lancé des opérations de contrôle et de mise à jour de dossiers », a affirmé le même responsable.

Le quotidien d’oran du 13.7.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site