Des dizaines de mal-logés, de plusieurs quartiers de la ville d’Oran, attendent depuis plus de deux décennies un logement social, notamment dans le cadre de la formule des «points». La wilaya d’Oran a recensé plus de 80.000 demandes de logements sociaux, a indiqué le wali. « Pour évaluer la situation et connaître les vrais besoins, pour une éventuelle prise en charge de ces demandeurs, plusieurs mesures ont été prises », a-t-il souligné. Dans ce sens, une commission de wilaya a été installée pour évaluer et étudier les dossiers. Dans le même cadre « des commission composées des chefs de daïra et des présidents des APC et autres services concernés ont lancé des opérations de contrôle et de mise à jour de dossiers », a affirmé M. Mouloud Cherifi. Les postulants seront convoqués au fur et à mesure pour actualiser leurs dossiers. D’autre part et au grand bonheur des ces milliers de postulants, le wali d’Oran Mouloud Chérifi a annoncé il y a quelques semaines qu’un nouveau quota de LPL sera inscrit en début d’année prochaine. Selon le premier responsable de l’exécutif, ce quota de 6.800 logements sociaux sera destiné à la formule des «points ». Des promesses ont été faites il y a quelques années par un ex-wali d’Oran, pour consacrer un quota spécial de logements socio-locatifs, pour les demandeurs de la formule des «points», mais à ce jour, ils n’ont toujours pas été intégrés dans les nombreuses opérations de relogement qu’a connues la wilaya. Certains affirment qu’ils occupent une pièce chez des parents depuis dix ans et ont déposé une demande de logement social depuis plusieurs années et à ce jour ils n’ont rien vu venir. Ces familles précisent également que la commission d’attribution chargée d’étudier les dossiers des postulants ne s’est jamais penchée sur leur cas, puisque jusqu’à présent, aucun demandeur ayant déposé son dossier dans les années 90 et bien avant n’a obtenu un logement. Certains affirment avoir déposé leurs dossiers dans les années 80 et depuis, aucune suite favorable ne leur a été donnée. D’autres expliquent avoir déposé leurs dossiers en 2009, auprès de l’OPGI de Gambetta, mais en vain. Rappelons d’autre part que le programme élaboré par les services de la wilaya de l’année en cours porte sur la distribution de 11.500 logements publics locatifs. Ainsi et depuis le début de l’année, près de 4.000 LPL ont été distribués. Le relogement de 1.600 familles résidant au niveau du bidonville de Sidi El Bcahir se fera dans les prochains jours, après l’achèvement des travaux d’aménagement externe. Dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire dans la wilaya, il est prévu, la fin de l’année en cours, le relogement de plus de 4.000 familles vers de nouveaux logements dans le cadre de l’opération de relogement de la deuxième tranche de haï Sanawbar (ex-Planteurs), selon les services de la wilaya.

 

Source : Lequotidien d’oran du 1er oct 2018

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires