A Oran, plusieurs entraves freinent l’avancement des chantiers de logements et notamment en matière de viabilisation. Selon un rapport présenté par le président de la Commission de logement et de l’habitat, lors de la dernière session de l’Assemblée, près de 5.000 logements de différents programmes et formules, accusent un retard. A titre d’exemple, il a cité le programme de 120 logements sociaux dans la commune de Sidi Benyebka. Ce projet dont les travaux ont été lancés il ya plus de 13 ans, selon le même intervenant, accusent un retard à cause de travaux de viabilisation. Cette situation ne cesse de provoquer la colère des milliers de demandeurs de logements. Il a aussi cité des exemples de logements LSP à l’arrêt. Les demandeurs de logements sociaux doivent encore prendre leur mal en patience, puisque la livraison ne se fera pas de sitôt. Le retard dans la réalisation et dans la distribution a toujours caractérisé les différents programmes de logements. Depuis leur lancement, certains chantiers accusent un taux d’avancement faible en raison, d’une part, du manque de moyens matériels et humains engagés par les entrepreneurs et d’autre part par l’envolée spectaculaire des matériaux de construction et la non qualification des entreprises désignées pour la réalisation de ce programme. Et lorsque les logements sont achevés, ils ne sont pas distribués à cause du retard dans la viabilisation. Plusieurs mesures ont été prises et des enveloppes financières ont été débloquées.

D’autre part, près de 40 .000 logements, toutes formules confondues, en cours de réalisation dans la wilaya d’Oran, seront attribués à leurs bénéficiaires par étapes courant 2021. Le chef de l’exécutif a assuré du suivi des différents projets de logements, en cours de réalisation et instruit les entreprises de rattraper les retards enregistrés par le renforcement des chantiers pour livrer les logements dans les délais impartis. Il sera procédé à la distribution, jusqu’à la fin du 1er semestre de l’année prochaine, de 23.000 logements publics locatifs (LPL) dont environ 19.000 logements location-vente (AADL) et 1.200 logements promotionnels aidés (LPA) faisant partie de l’ancien programme. Il sera programmé, dans une 1re étape à fin-mars prochain, la distribution de 14.600 logements de différentes formules dont 6.500 logements publics locatifs (LPL), 7.700 logements location-vente AADL et 430 LPA, ancien programme. Dans une 2ème étape, à la fin du mois de juillet prochain, il sera procédé à la distribution de 22.000 logements, toutes formules confondues dont 10.000 LPL, selon le nombre de points, de même que 11.000 logements location-vente (AADL) et 140 LPA ancien programme. Les services de la wilaya ont dénombré jusqu’à aujourd’hui, plus de 175.000 demandes de logements de différentes formules. Toutes les commissions des daïras dans leur ensemble ont été installées et mises à contribution et sont à pied d’œuvre pour parachever les enquêtes et étudier les dossiers préalablement notés selon les critères en vigueur.

 

Le quotidien d’oran

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site