Les investisseurs français seront en force à la 13ème édition du Salon international du logement, du bâtiment et des matériaux de construction «Batimac 2014» prévu du 5 au 10 mars prochain au Palais des expositions de M’dina Jdida d’Oran.

Un important groupement d’entreprises françaises, soit une douzaine de sociétés spécialisées dans le secteur de la construction, des travaux publics, des matériaux de construction et des équipements ont confirmé leur participation à cet événement économique organisé par le groupe Sogexpo, a indiqué, hier, M. Ouali Zoubir, organisateur de ce salon. Cette participation massive des opérateurs économiques français s’inscrit, en effet, dans le cadre du projet de partenariat entre le groupe Sogexpo et l’agence française pour le développement international des entreprises UBIFRANCE. Celle-ci est chargée de l’accompagnement des entreprises françaises à potentiel à l’étranger.

En effet, pas moins de 100 exposants nationaux et étrangers ont confirmé, jusqu’à présent, leur participation à ce salon dédié, chaque année, aux professionnels du logement et des travaux publics. Des sociétés italiennes, espagnoles, turques, polonaises, algéro-allemandes, portugaises, américaines, marocaines, des délégations de chambres de commerce, entre autres, sont attendues à cet événement, ce qui explique la particularité de cet événement, notamment sur le plan de la coopération et du développement de partenariat, explique notre interlocuteur. « La participation de nouveaux acteurs à ce salon international renforce la donne et, par conséquent, s’inscrit dans le sillage de la politique de développement économique et de modernisation de cette ville millénaire initiée par le wali d’Oran, M. Abdelghani Zaâlane », a noté le même responsable. Les organisateurs de cette édition souhaitent le soutien des services de la wilaya pour les accompagner, compte tenu, d’une part, de l’importance de ce salon et des pays qui y participent et, d’autre part, du nombre important de projets d’envergure retenus pour cette ville.

La ville d’Oran vit au rythme d’importants chantiers et d’importants projets ont été inscrits à l’exemple des 10.000 logements AADL sur les 30.000 prévus. Ce quota sera réalisé dans la commune d’Es-Sénia où un terrain de 80 hectares a été retenu pour la concrétisation de ce projet. Un autre quota de 13.000 logements participatifs publics LPP est également prévu à travers différentes communes d’Oran. Une superficie de 100 hectares pour la promotion immobilière et la création d’une nouvelle ville du côté d’Oued Tlélat sur un terrain de 2.000 hectares extensible à 3.000 hectares. Les pouvoirs publics ont également dégagé une enveloppe de 150 milliards de centimes pour la réalisation d’un mégaprojet culturel à l’entrée Est d’Oran, plus précisément à Es-Seddikia, en plus d’un budget de 150 millions de DA pour la réalisation d’un laboratoire de contrôle pour les produits pharmaceutiques. Oran devra également voir naître la plus grande zone industrielle à Oued Tlélat qui sera réalisée sur 450 hectares et elle va comprendre le siège de l’usine Renault.

A ces projets s’ajoutent la réalisation de « Dream parc » au niveau de l’esplanade de Sidi M’hamed et la Tour Signal, la plus haute tour de 323 m de hauteur à Belgaïd. Autant de projets qui renseignent sur la dynamique inculquée par les pouvoirs publics pour hisser cette capitale économique au rang d’une véritable métropole. C’est tout l’intérêt que revêt ce salon, puisqu’il sera question de concrétiser cette volonté des pouvoirs publics à développer le secteur de l’habitat en tenant compte des nouvelles donnes économiques que connaît l’Algérie. « Il ne suffit plus de construire pour construite mais d’innover en améliorant la qualité du savoir-faire algérien », dira notre interlocuteur, ajoutant que cette performance va se faire dans le cadre d’un échange d’expériences avec les étrangers à l’exemple des Américains, des Français, des Turcs, des Allemands, des Italiens, des Belges et de Polonais.

Cette édition consacrée à la construction, aux travaux publics, au bâtiment, à l’immobilier, à la pierre et aux matériaux de construction permettra aux opérateurs algériens de développer de nouveaux concepts de construction et de réalisation, puisque de nombreux projets de promotion seront présentés au cours de salon. Il sera question d’offrir la possibilité de comparer en temps réel les atouts différentiels des uns et des autres avec des opérations de simulations de crédits pour l’acquisition de logements au profit des citoyens désirant obtenir de plus amples informations.

 

Source : Lequotidien d’oran