Relance du Fonds spécial Sud : redynamisation socioéconomique

Sous la gouvernance du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, les régions du Sud, et plus particulièrement les zones frontalières relevant de cet espace, ont toujours bénéficié d’un intérêt particulier qui s’est traduit par une action de développement multisectorielle.

Un intérêt qui vient d’être réaffirmé à travers le Plan d’action du gouvernement. Celui-ci évoque clairement l’élaboration de programmes additionnels de renforcement du développement au profit des régions du Sud, lesquels programmes financés par le Fonds Spécial, qui sera relancé au profit des populations de ces mêmes régions.
Un tel engagement de la part des hautes autorités du pays revêt assurément un caractère ambitieux eu égard à la conjoncture délicate à laquelle le pays est confronté sur le plan financier. Toutefois, et nonobstant ce contexte de baisse de la finance publique, l’amélioration des conditions de vie des populations du sud du pays par le biais de la dynamisation de l’action du développement local visant la création d’emplois et de richesses demeure parmi les objectifs du gouvernement.
C’est d’ailleurs dans cette optique que le Plan d’action du gouvernement prévoit de hisser le statut des wilayas déléguées du Sud en wilayas de plein exercice.
Ceci obéit certes à l’idée de parfaire l’organisation territoriale mais aussi à celle de promouvoir le rapprochement de l’administration des administrés, à optimiser le développement local et à inciter au développement économique, via une exploitation efficiente des potentialités dont disposent les circonscriptions du Sud algérien.
S’agissant du Fonds Spécial  Sud, sa relance ne fait aucun doute puisque non seulement cela est prévu dans le Plan d’action mais aussi la redynamisation de ce Fonds a été confirmée officiellement par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, M. Nouredine Bedoui, au cours de ses récentes visites de travail qui l’on conduit dans la wilaya de Ghardaïa. Selon le ministre, l’Etat a versé dans le cadre de la nouvelle loi de finances, quelque 151 milliards de dinars pour relancer le Fonds spécial du développement du Sud. La consistance de ce montant atteste, une fois de plus, de tout l’intérêt qu’accordent les pouvoirs publics pour la promotion des régions du Sud, au plan social, économique mais également en matière de perfection de la gouvernance dans ces mêmes espaces.
Au cœur des préoccupations des hautes autorités du pays, le développement des wilayas du Sud a été inscrit, rappelle-t-on, à l’ordre du jour d’un conseil interministériel présidée par le Chef de l’Etat en janvier 2015. Les objectifs assignés au programme quinquennal 2015-2019 pour les wilayas du Sud ont été ainsi réaffirmés au cours de cette même concertation.
Des objectifs ayant trait a l’amélioration des conditions de scolarité, y compris en développant la formation des enseignants localement, le renforcement de la couverture de santé publique, l’intensification de la réponse à la demande de logement, par l’appui à l’auto-construction de logements sociaux et ruraux.
Au profit des régions du Sud, le programme quinquennal initié par le Président de la République évoque en outre la réalisation d’importants programmes communaux de développement, l’extension des réseaux routiers, autoroutiers et ferroviaires ainsi que l’appui au développement et à la diversification de leur potentiel économique, ainsi qu’à l’augmentation de l’offre d’emploi localement. Il est prévu d’ailleurs à ce propos de consolider les capacités de formation professionnelle et surtout les adapter aux besoins de l’économie locale.
A ce titre, outre les secteurs des hydrocarbures, des mines, et du tourisme, le développement du potentiel agricole dont disposent les wilayas du Sud s’inscrit à l’ordre des priorités.
Le renforcement des moyens d’irrigation, la promotion des fermes pilotes ainsi que la promotion des concessions agricoles au profit de jeunes entrepreneurs sont, entre autres, parmi les objectif visés du Plan d’action du gouvernement.
Sur le plan industriel et en sus d’une série de mesures destinées à encourager l’investissement dans les régions du Sud, celles-ci bénéficieront de la mise en place de zones industrielles qui seront d’un impact certain en termes de création d’emplois, il est prévu la construction d’une série de projets importants à l’exemple de la raffinerie de Hassi Messaoud, pour ne citer que celle-ci, qui constitue un des projets phares de la relance économique de la région.

Source:Elmoudjahid12-10-2017

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires