La wilaya de Relizane a accueilli la ministre des Télécommunications, dans le cadre de la journée de remise des clés aux bénéficiaires retenus après l’étude des recours formulés. En effet, c’est dans la salle des délibérations du siège de la wilaya que l’hôtesse de la wilaya a accueilli quelques bénéficiaires pour leur remettre les clés leur permettant d’accéder à leurs logements qu’ils ont attendus durant plusieurs années. Le quota, qui renferme des lots de différentes formules de logement, dont la social, le LPA et le promotionnel, est fort de 2294 unités. L’occasion a été aussi saisie par la ministre pour annoncer le lancement d’un programme de logements ruraux, estimé à 1000 unités dispatchées à travers les 38 communes de la wilaya de Relizane. Ainsi, il a procédé à la remise symbolique des décisions aux bénéficiaires.

Mazouna : Les habitants d’une cité réclament le gaz de ville

Les locataires de la cité Aouina Dib, à Mazouna, la capitale du Dahra, au nord-est du chef-lieu de la wilaya, sont montés au créneau pour réclamer le raccordement de leur cité au réseau du gaz naturel, à l’instar de tous les autres quartiers de la ville. «Nous dénonçons l’indifférence des responsables devant les multiples correspondances à ce sujet, qui sont restées sans suite», s’est écrié un des habitants, en ajoutant : «Nous sommes à seulement quelques mètres de la conduite principale qui alimente une grande partie de la cité, mais nous sommes privés de cette précieuse denrée énergétique.»

«En hiver, quand le mercure enregistre ses plus bas niveaux, notamment dans cette région connue pour son froid glacial, la bonbonne de gaz devient alors très prisée et son coût flambe», a souligné un autre, qui a affirmé : «Durant cette saison, tous les membres de la famille, même nos enfants scolarisés, seront mobilisés pour acquérir la bonbonne de gaz butane.» «Et devant l’impossibilité de s’en procurer, ce qui est souvent le cas, nous nous retrouvons réduits à recourir à des méthodes archaïques, le bois par exemple, pour préparer nos repas et nous réchauffer un peu», a affirmé un jeune.

Source : Elwatan du 28.oct.2018