Regroupant la majorité des représentants de la presse au niveau local, au siège de la wilaya, le chef de cabinet, en l’occurrence M. Lallou Abdelkader, a fait savoir que cette rencontre s’inscrit dans une nouvelle perspective dictée par Mme le wali pour la programmation de rendez-vous périodiques avec les hommes de la presse afin de décortiquer les différents secteurs de développement.

L’interlocuteur a dit que Mme le wali reconnaît le rôle primordial que joue la presse pour éclairer les responsables sur les revendications des citoyens, particulièrement ceux des « zones d’ombre » pour lesquels le président de la République accorde une importance particulière dans son programme.

A Relizane, l’on compte quelque 800 « zones d’ombre » qui demandent d’énormes moyens financiers pour les prendre en charge. M. Lallou a affirmé que la première responsable de la wilaya exprime son respect à la presse et met l’accent sur la liberté de la couverture médiatique sans aucune pression sur les hommes de la presse.

Dans un autre registre, le chef de cabinet a abordé les programmes de logements réalisés dans certaines localités de la wilaya. L’on note dans ce contexte les 90 unités attribuées à Lahlef, les 150 à Médiouna, 110 à Sidi Khettab, 500 à Bendaoud et 30 à Sidi M’hamed Benaouda qui seront distribuées dans un proche avenir. Au chef-lieu de la wilaya, l’étude est en cours pour l’établissement des listes de bénéficiaires de 2.500 logements. A Oued R’hiou, 2e agglomération de la wilaya, on annonce la distribution de 800 unités au mois d’avril prochain.

Le quotidien d’oran du 8.3.2020