Regroupant la majorité des représentants de la presse au niveau local, au siège de la wilaya, le chef de cabinet, en l’occurrence M. Lallou Abdelkader, a fait savoir que cette rencontre s’inscrit dans une nouvelle perspective dictée par Mme le wali pour la programmation de rendez-vous périodiques avec les hommes de la presse afin de décortiquer les différents secteurs de développement.

L’interlocuteur a dit que Mme le wali reconnaît le rôle primordial que joue la presse pour éclairer les responsables sur les revendications des citoyens, particulièrement ceux des « zones d’ombre » pour lesquels le président de la République accorde une importance particulière dans son programme.

A Relizane, l’on compte quelque 800 « zones d’ombre » qui demandent d’énormes moyens financiers pour les prendre en charge. M. Lallou a affirmé que la première responsable de la wilaya exprime son respect à la presse et met l’accent sur la liberté de la couverture médiatique sans aucune pression sur les hommes de la presse.

Dans un autre registre, le chef de cabinet a abordé les programmes de logements réalisés dans certaines localités de la wilaya. L’on note dans ce contexte les 90 unités attribuées à Lahlef, les 150 à Médiouna, 110 à Sidi Khettab, 500 à Bendaoud et 30 à Sidi M’hamed Benaouda qui seront distribuées dans un proche avenir. Au chef-lieu de la wilaya, l’étude est en cours pour l’établissement des listes de bénéficiaires de 2.500 logements. A Oued R’hiou, 2e agglomération de la wilaya, on annonce la distribution de 800 unités au mois d’avril prochain.

Le quotidien d’oran du 8.3.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site