Plusieurs opérations dans les nouvelles villes Ali-Mendjeli et Massinissa (commune d’El-Khroub) sont prévues durant le premier trimestre de l’année prochaine.

C’est ce qu’a indiqué le wali de Constantine, Abdessamie Saïdoun, en marge d’une visite d’inspection qu’il a effectuée avant-hier de plusieurs projets de logement. En effet, 1700 logements sociaux faisant partie du programme de 3500 unités dans la nouvelle ville Massinissa à El-Khroub seront distribués au début du mois de février 2019. Cette opération, précise le communiqué de la cellule de la wilaya, concernera les détenteurs de pré-affectations des communes de Constantine et d’El-Khroub parmi les bénéficiaires des programmes de 2500 et de 1500 logements sociaux issus des deux plus importantes villes de la wilaya. Par ailleurs, le premier responsable de la wilaya s’est rendu à la nouvelle ville Aïn Nehass (commune d’El-Khroub), où il a inspecté les travaux de la voirie et des réseaux divers (VRD) de 1200 unités du programme de 3200 logements inscrits dans la formule logement public locatif (LPL). Ces derniers seraient destinés au relogement de ce qui reste de la liste des 2500 logements de la commune de Constantine, prévu à la fin du mois de février 2019. S’agissant des habitants de la vieille ville, le chef de l’exécutif fera savoir que 360 familles habitant la vieille ville bénéficieront de nouveaux logements durant le premier trimestre de l’année prochaine. Une autre opération touchera également 552 familles restantes de la précédente opération de relogement à caractère social. Cette dernière devait concerner en principe le relogement de 1488 familles à l’unité de voisinage UV20 extension et qui a ciblé les habitants de la vieille ville, à savoir la Casbah, Souika, Ouinet El-Foul et autres quartiers et cités inscrits dans le cadre du programme d’éradication du vieux bâti en novembre dernier. D’autre part, l’aménagement extérieur a fait l’objet de plusieurs remarques du premier responsable de la wilaya qui a insisté auprès des entreprises chargées de ces projets sur la nécessité de la plantation d’arbres et d’espaces verts, notamment la création d’aires de jeux pour les enfants.

Source:Liberté d’Algérie