«La deuxième phase de la 23e opération de relogement dans la wilaya d’Alger va être lancée ce mercredi au profit de 2.200 familles sur un total de 5 000 qui bénéficieront de logements publics locatifs (LPL) et sociaux participatifs (LSP), a annoncé hier  le wali d’Alger, M. Abdelkader Zoukh.

S’exprimant en marge de la célébration de la Journée nationale du chahid, M. Zoukh  a précisé que les familles concernées par cette 2e phase sont les occupantes d’«un habitat précaire». En ce qui concerne les nouveaux sites de relogement, «les habitants déménageront dans les nouvelles cités qui disposent de toutes les commodités et d’infrastructures d’accompagnement, notamment celui des 1.400 logements de Douéra, ainsi qu’à Zéralda»a-t-il dit. M. Zoukh fait savoir aussi que 200 familles bénéficieront également de nouvelles habitations de type social participatif (LSP) dans les communes de
Cheraga et Mahelma.
Le chef de l’exécutif  de la wilaya a fait savoir dans ce contexte que pour les besoins de la 23e opération de relogement, il a été décidé de distribuer pas moins  de 8.000 logements dont 6.000 sont inscrits dans le cadre du logement public locatif. Les 2.000 autres sont des LSP. «On doit continuer à multiplier les efforts afin d’atteindre l’objectif de faire d’Alger une capitale sans bidonvilles»a souligné M. Zoukh.
«Comme vous le savez, la première étape de la 23e opération de relogement, lancée le 26 décembre dernier, a concerné 3.000 familles sur un total de 8.000 occupants de ce qui reste comme bidonvilles, caves, terrasses, chalets et toute autre bâtisse anarchique» a rappelé le responsable .
Il a fait savoir que cette 23e opération de relogement sera suivie d’autres opérations similaires, ajoutant que la wilaya d’Alger a tracé les grandes lignes de la 24e opération.   «6.000 familles sont concernées par cette  opération», a-t-il dit, sans en préciser la date, soulignant que les travaux sont toujours en cours au niveau des nouvelles cités.
Abordant la question des recours, le wali a indiqué que « les services des wilayas ont eu à examiner depuis 2014, un total de 15.000 requêtes dont seules 1000  ont reçu une réponse favorable ».
La vérification du fichier national du logement a permis ainsi de débusquer plusieurs dizaines de dossiers de propriétaires qui ont déjà bénéficié de logements AADL, ou propriétaires d’autres logements, certains ayant bénéficié d’aides financières octroyées par l’État, sans oublier des titulaires de permis de construire.
Par ailleurs, M.Zoukh a fait savoir qu’après l’élimination de ce qui reste des bidonvilles, chalets, caves et de toute autre bâtisse défigurant la capitale, les dossiers des habitants d’Alger vivant dans des conditions difficiles et souffrant d’exiguïté seront pris en charge.
«Tous les dossiers des habitants de la capitale ayant souscrit au logement en raison de l’étroitesse de leur habitation seront pris en charge», a-t-il promis.
Il est utile de rappeler que la wilaya d’Alger a enclenché les premières opérations de relogement le 21 juin 2014, au profit de 40.000 familles ayant bénéficié de  nouveaux logements sociaux locatifs et 11.000 autres de logements sociaux participatifs sur un programme comprenant au total plus de 84.000 unités de logements sociaux et plus de 42.000 logements sociaux participatifs. Pour l’année 2018, et dans le cadre de la poursuite du programme de relogement, la wilaya d’Alger dispose d’un programme de 15.864 logements composés de 3.626 logements mobilisés pour la 2e et 3e phase de la 23e opération de relogement, prévues durant le premier trimestre de 2018 et dont les travaux de voiries et réseaux divers (VRD) sont en cours. S’y ajoutent 4.822 logements achevés et dont l’habitabilité est subordonnée aux travaux des VRD primaires et secondaires non inscrits, ainsi que 7.416 logements dont la livraison est prévue cette année.

source:elmoudjahid