Le programme relatif à l’habitat rural a fait l’objet de la dernière réunion du conseil exécutif de wilaya, durant laquelle il a été relevé que l’Etat a consenti, au total, depuis 2002, à ce jour, pas moins de 23.053 aides. Il est à noter, également, que pour le seul plan quinquennal, 13.500 aides ont été octroyées, en sus de 2.000 autres, entrant dans le cadre du programme complémentaire.

Le taux de réalisation, arrêté au 31/05/2014, atteint 61,02% tandis que celui des chantiers lancés est de l’ordre de 78.62%. Les contraintes apparues au cours de la réalisation de ce programme sont d’ordre juridique, notamment les difficultés qu’ont eues les communes pour l’implantation des logements sur des terrains dont la nature juridique est soit agricole, soit forestière. A ce titre, dans son intervention, le wali de Skikda a tenu à remettre les pendules à l’heure, en précisant que ‘’certes la loi doit être respectée et ses dispositions sont assez souples pour permettre, aussi, de faciliter la vie du citoyen”. Il soulèvera le problème de la spécificité de certaines communes qui doit être prise en considération. « Des centaines de familles vivaient déjà, depuis plusieurs décennies, dans des forêts ou sur des sites agricoles, il serait inadmissible de les chasser, brutalement. Il faut, au contraire, œuvrer à les stabiliser sur leurs territoires. J’en assume la responsabilité ». On a signalé que 96% des personnes concernées par le programme d’habitat rural ont déjà obtenu des décisions d’éligibilité, la commune de Skikda ayant bénéficié, pour sa part, de 485 aides. Le wali a tenu, également, à interpeller les P/APC. « C’est sur leur demande que les quotas de logements ont été octroyés, c’est donc à eux qu’incombe la responsabilité de les livrer dans les délais impartis »

Source: Le Quotidien d’Oran


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site